« Un match d’hommes »

share on:

Le Horoya AC a procédé ce vendredi soir ( 19h 30) à la reconnaissance du terrain du Stade du 1er Novembre 1954 de Tizou Ouzou qui doit abriter son match aller des 16èmes de finale de la C1 face à la Jeunesse Sportive de Kabylie ce samedi 14 septembre 2019. L’entraineur Didier GOMES DA ROSA nous a fait l’état des lieux.

Après un séjour de trois jours à Alger, le Horoya AC a regagné ce vendredi matin, la ville de Tizou Ouzou situé à 100 km de la capitale algérienne pour s’installer son QG dans un hôtel de la place.

Interrogé dès après la fin de la séance d’entrainement, DA ROSA  nous a précisé :

« Très bon d’état d’esprit, vraiment très positif. On a fait une très bonne réunion technique cet après-midi avant notre entrainement, on sent beaucoup de positivité  au sein du groupe. Les joueurs sont là, bien déterminés,  puisque c’est important avant d’aborder ce genre de match, avoir beaucoup de confiance en soi et en son partenaire. Vraiment un très bon après midi. 

On a mis en relief, les caractéristiques de l’équipe adverse, à partir de là on a donné la direction pour demain. Je crois qu’avant tout il faudra entrer sur ce terrain avec beaucoup d’ambition comme on ne cesse de le répéter aux joueurs. Ce sera bien évidemment un vrai match d’hommes »  

Sur le long trajet parcouru, Didier GOMES estime que chacun s’est adapté : « Il faut s’adapter à tout. C’est aussi  le boulot de l’entraineur de faire comprendre certaines choses aux joueurs. Même si ça été un  peu long, il faut chercher le positif : on a  été tous  ensemble à Istanbul , on a vécu ensemble donc c’était vraiment une bonne semaine.   Il y a beaucoup de voix qui sont ouvertes pour la rencontre de demain » 

Pas d’absence notoire, à part Baffour SEBE indique l’entraineur des Matamkas : « Tout le monde est  là  à part Baffour qui soigne un petit bobo. Tout  le monde a envie de disputer ce match, même ceux qui ont joué avec leurs sélections nationales. Ils ont montré beaucoup de fraîcheur à l’entrainement. Voilà, il y a beaucoup de choix à faire mais on sait déjà dans quelle direction on va s’organiser « 

 





Source : HAC

Facebook Comments

Leave a Response