Venezuela: les évêques dénoncent des «calomnies» contre Mgr Peña Parra

share on:

Le Comité permanent de la Conférence épiscopale est intervenu pour soutenir l’actuel substitut de la Secrétairerie d’État en rappelant ses 30 ans de ministère au service de l’Église.

La Conférence épiscopale a défini comme «calomnieuse» une série d’accusations directes lancées à l’encontre de Mgr Edgar Peña Parra, substitut de la Secrétairerie d’État du Saint-Siège et originaire de l’archidiocèse de Maracaibo, au Venezuela.

Avec une déclaration publique, la présidence des évêques du pays a voulu montrer son soutien au prélat, en apportant des garanties sur sa personne et en expliquant qu’au Venezuela, il est «connu et apprécié pour l’important travail ecclésial et humanitaire accompli durant 30 ans, dans différentes parties du monde».

Les évêques montrent que dans les accusations adressés au prélat, «certains signalements ne coïncident ni dans les dates ni dans la présence physique», par rapport aux faits qui sont évoqués. Par ailleurs, selon la Conférence épiscopale, les accusations proviennent de secteurs ecclésiaux qui cherchent à «miner la crédibilité du Pape François, en créant des doutes, en faisant noter que son magistère et ses actions sont marqués par des choix incorrects de ses collaborateurs».

Tout en appelant le peuple de Dieu à la prière et à la miséricorde, les évêques vénézuéliens déclarent que l’on ne doit pas «fuir l’enquête et la clarification, avec des preuves convaincantes et non pas simplement avec des déclarations infondées, sur tout fait qui porte atteinte à la dignité de l’être humain et de l’Église».



Facebook Comments

Leave a Response