» Nous voulons que Mamadi Doumbouya soit le président de 2000 km de routes bitumées.»

Kigali, 17 mai 2024 – La création des conditions favorables au climat des affaires est le panel de haut niveau qui a réuni le Premier ministre de la Guinée et ses homologues de Côte d’Ivoire, du Rwanda et de la République Démocratique de Sao Tomé-et-Principe au l’Africa CEO Forum 2024.

Au cours de cette rencontre, le Premier ministre Amadou Oury Bah a présenté les atouts, les défis et les ambitions économiques de la Guinée. Il a introduit ses propos en relevant que les effets de l’incendie du principal dépôt de carburant de la capitale, ont permis de revoir à la baisse les estimations de croissance à environ 4,2%. Toutefois, le pays reste attractif et jouit d’une relative stabilité, avec un taux d’endettement actuel de 40% du PIB, inférieur à celui de certains pays voisins.

Avec un potentiel extrèmenent imporant dans les secteurs hydroélectrique, agricole et minier, “la Guinée est engagée dans un processus de State Building” a rassuré le Premier ministre. Avec l’accompagnement du FMI et de la Banque mondiale, des réformes sont en cours pour assainir les finances publiques, augmenter les ressources intérieures et rationaliser les dépenses. Le chantier des infrastructures connaît une avancée significative avec la réalisation d’environ 1000 km de routes depuis le 5 septembre 2021.

“Nous voulons véritablement mettre les fondamentaux de bases pour que le Président Mamadi Doumbouya soit le Président de 2000 km de routes bitumées” a promis le chef du gouvernement. Dans la meme dynamique de changement qualitatif, les autorités travaillent à redresser le secteur de l’électricité et prévoient d’augmenter la capacité de production d’énergie de 500 MW dans les prochains mois à partir des sources solaires.

La Guinée est dans une position de relance de son économie poursuit le Chef du gouvernement. L’impact prometteur du projet minier de Simandou, devrait transformer le paysage économique et social du pays. “Le cooridor du Transguinéen est un corridor où nous allons encourager le secteur privé à se developper pour la diversification de notre économie”.

Amadou Oury Bah a conclu son intervention très applaudie en prédisant que les dix prochaines années de la Guinée feront émerger un grand pays. “Un pays que les études menées dans les années 50 ont indiqué comme la locomotive économique de l’Afrique de l’Ouest”.

Service Communication Primature

Share this content: