Attaque antisémite près de New York: nouveaux chefs d’inculpation contre l’accusé

share on:

L’homme accusé d’avoir attaqué au couteau plusieurs personnes dans la maison d’un rabbin près de New York le 28 décembre a été inculpé vendredi de nouveaux chefs d’accusation, a indiqué le procureur local.

Grafton Thomas, 37 ans, a été inculpé de six chefs pour tentative de meurtre, trois chefs pour agression, trois autres chefs pour tentative d’agression, et deux chefs de cambriolage, selon le procureur du comté de Rockland, qui inclut la ville de Monsey, à 50 km au nord de New York, où s’est déroulée l’agression.

Il risque jusqu’à 25 ans de prison.

Ces chefs d’inculpations laissent entendre qu’il a agressé au moins six personnes alors qu’initialement, la police avait parlé de cinq personnes blessées et hospitalisées.

Un des blessés, Josef Neumann, 72 ans, atteint notamment à la tête, est toujours dans un état critique. Sa famille a indiqué craindre qu’il ne s’en sorte pas.

Grafton Thomas est accusé d’avoir pénétré samedi soir au domicile d’un rabbin, armé d’un grand couteau, et d’avoir frappé plusieurs des nombreuses personnes venues célébrer la fête juive d’Hanouka.

Il a aussi été inculpé de cinq chefs d’accusation au niveau fédéral, pour « crimes haineux ». Cette catégorie d’infractions regroupe les personnes ciblées pour leur ethnie, religion, identité sexuelle ou handicap.

Selon des documents de justice, Grafton Thomas avait, avant l’attaque, exprimé par écrit des idées antisémites, faisant référence à la « culture nazie » et dessinant des croix gammées.

Selon des médias américains, la police examine aussi la possibilité qu’il ait été l’auteur d’une autre attaque au couteau contre un juif orthodoxe le 20 novembre, à Ramapo, également dans le comté de Rockland.

Interrogée, la police de Ramapo n’a pas confirmé cette information.

Grafton Thomas a plaidé non coupable lors de sa première comparution le 29 décembre. Sa famille et son avocat ont indiqué qu’il souffrait de troubles mentaux et avait déjà été hospitalisé plusieurs fois.

L’attaque de Monsey, où vit une importante communauté juive orthodoxe, a accru les craintes des juifs américains, confrontés à un nombre croissant d’actes antisémites ces dernières années, particulièrement dans la région new-yorkaise.

Le maire et le gouverneur de New York ont renforcé la protection des sites de la communauté juive, et le président Donald Trump a appelé à « éradiquer le fléau de l’antisémitisme ».





Facebook Comments

Leave a Response