Élections américaines de mi-mandat, des catholiques divisés

Selon un sondage, les catholiques américains se sont partagés quasiment à parts égales entre républicains et démocrates lors des élections de mi-mandat, mardi 6 novembre.

Aux États-Unis, l’électorat catholique est plus divisé que jamais. Lors des élections de mi-mandat, mardi 6 novembre, un catholique sur deux (50 %) a voté pour un candidat démocrate contre 49 % pour un candidat républicain au Congrès, selon un sondage du National Opinion Research Center de l’Université de Chicago pour un consortium de médias américains.

Des catholiques partagés

Les catholiques américains, qui ont représenté 26 % des votants, apparaissent encore plus partagés que lors des trois dernières élections de mi-mandat en 2006, 2010 et 2014. En 2014, ils avaient voté à 54 % pour les candidats républicains contre 45 % pour les démocrates (54/44 en 2010) tandis qu’en 2006, ils étaient 55 % à se porter sur les démocrates contre 44 % sur les républicains.

D’après le sondage, les catholiques constituent le groupe religieux le plus divisé sur le plan électoral. L’éparpillement des catholiques s’explique largement par la différence de positionnement selon les groupes ethniques. En effet, les Hispaniques ou Afro-américains ont davantage tendance à se tourner vers le parti démocrate que les électeurs catholiques blancs.

Les protestants ont voté à 61 % pour les républicains contre 38 % pour les démocrates ; 56 % contre 42 si l’on ajoute les électeurs appartenant aux autres dénominations chrétiennes. En 2014, les protestants et autres chrétiens avaient voté à 61 % pour les républicains. Fait marquant, entre 2014 et 2018, leur part dans l’ensemble des votants a baissé de six points. Par ailleurs, les électeurs blancs se définissant eux-mêmes comme chrétiens « born again », incluant des protestants mais aussi des catholiques et d’autres chrétiens, ont, eux, voté à 75 % pour les Républicains.

Les « sans religion » votent démocrates

Les juifs américains qui représentent 2 % des votants pour ces élections 2018 de mi-mandat ont, eux, apporté un soutien massif aux démocrates (79 % contre 17 % pour les républicains). Parmi les électeurs d’une autre religion que chrétienne ou juive, le soutien aux démocrates s’est largement accru entre 2014 et 2018. Lors des dernières élections, 73 % d’entre eux ont voté pour les candidats démocrates contre 25 % pour les candidats républicains.

Enfin, les Américains qui ne se reconnaissent aucune affiliation religieuse – 17 % des votants, en hausse de cinq points par rapport à 2014 – ont également privilégié le parti démocrate à 70 % contre 28 pour le Grand Old Party.

Arnaud Bevilacqua

Cet article a été repéré sur https://africa.la-croix.com

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here