Emir qatari en Iran: la «désescalade» est la seule voie à suivre | Iran News

share on:

L'émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, a déclaré que la seule solution à la montée des tensions au Moyen-Orient entre l'Iran et les États-Unis était la désescalade et le dialogue.

La visite de Sheikh Tamim dimanche en Iran pour rencontrer le président Hassan Rouhani et d'autres hauts dirigeants sont venus au milieu de tensions accrues dans le Golfe à la suite de l'assassinat américain du haut commandant iranien Qassem Soleimani à Bagdad et des frappes de missiles de représailles de l'Iran sur des cibles américaines en Irak.

Le Qatar et l'Iran ont convenu que la désescalade était la "seule solution" aux tensions régionales, a déclaré le cheikh Tamim après avoir rencontré Rouhani.

"Cette visite intervient à un moment critique dans la région, et nous avons convenu avec les frères et avec Son Excellence le président que la seule solution à ces crises est désescalade de tous et dialogue ", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

" Le dialogue est la seule solution "pour résoudre les crises, a-t-il ajouté.

Sheikh Tamim a été le premier aer à venir en Iran depuis le meurtre de Soleimani le 3 janvier dans une frappe de drone américain.

Pour en savoir plus:

La Qatar News Agency (QNA), gérée par l'État, a déclaré plus tôt que les discussions porteront sur "les relations bilatérales entre les deux pays et les moyens de les promouvoir et de les améliorer, ainsi que les derniers développements dans la région et les questions régionales et internationales d'intérêt mutuel ".

Le Qatar, qui est proche des États-Unis mais a également des liens étroits avec l'Iran, avec lequel il partage la

Cheikh Tamim était accompagné d'une délégation officielle lors de son premier voyage en Iran depuis qu'il est devenu émir en 2013.

Plus tôt dimanche, l'émir du Qatar s'est dirigé vers La capitale d'Oman, Muscat, où il a présenté ses condoléances au nouveau sultan de l'État du Golfe, Haitham bin Tariq Al Said, pour la mort de son prédécesseur, le sultan Qaboos bin Said Al Said.

'Réduire l'escalade'

Après l'assassinat, le 3 janvier, de Soleimani, chef de l'aile outre-mer du corps d'élite des gardiens de la révolution islamique, le ministre qatari des Affaires étrangères Sheikh Mohammed bin Abdulrahman Al Thani a rencontré son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, à Téhéran.

Les deux officiels ont discuté les derniers développements dans la région, "en particulier les événements en Irak ainsi que les moyens de calmer pour maintenir la sécurité collective de la région", a rapporté QNA à l'époque.

Mercredi, Sheikh Mohammed a déclaré que le Qatar suivait de près les développements en Irak et en cherchant à coordonner avec les pays amis pour réduire les tensions.

"Nous cherchons, par une série de communications, à consulter et à coordonner avec les pays amis et frères pour calmer et réduire l'escalade, ", a-t-il écrit sur Twitter.





Facebook Comments

Leave a Response