Harpie : l’armée ne s’aventure plus dans les galeries et les puits des orpailleurs illégaux suite à la mort des trois militaires le 17 juillet

share on:

Accueil > Actualités > News > Société > Harpie : l’armée ne s’aventure plus dans les galeries et les puits des orpailleurs illégaux suite à la mort des trois militaires le 17 juillet

Information Guyaweb !

C’est une information qui a été confirmée mercredi à Guyaweb par l’Etat major des armées suite à une série de questions de notre site : les militaires ont désormais interdiction «jusqu’à nouvel ordre» de s’aventurer au sein des puits et galeries des sites d’extraction d’or primaire des orpailleurs clandestins. Et ce depuis le drame du 17 juillet quand le sergent chef Edgar Roellinger, le caporal chef de 1ère classe Cédric Guyot, et le caporal chef Mickaël Vandeville, tous trois du 19e Régiment du Génie de Besançon, trouvent la mort au cours d’une mission Harpie, intoxiqués après être entrés dans une…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous









Facebook Comments

Leave a Response