8 Mars : « sans la femme il n’y a pas de président, sans la femme il n’y a pas de vie », dixit Mme Ciré Djone Condé

0
142635

La Guinée, à l’instar des autres pays du monde a célébré ce Mardi 08 mars 2022 la journée internationale des droits de la femme  sous le thème : « l’égalité aujourd’hui pour un  avenir durable ». A cette occasion, le mouvement Laguinè fée a organisé une cérémonie de retrouvaille à la plage Rogbanè sis à Taouyah dans la commune de Ratoma.

Dans son allocution, la présidente du mouvement Laguinè fée Mme Ciré Djone Condé, est revenue sur les motifs de cette retrouvaille.

« A l’occasion de la fête des femmes, on a organisé cette cérémonie pour renforcer la paix, la gaité, l’harmonie et développer les familles, aider nos maris et se donner la main pour trouver du travail pour toutes les femmes. Laguinè fée c’est un groupement qui regroupe les hommes et des femmes et qui est représenté sur toute l’étendue du territoire guinéen. Ce mouvement a été créée de très longue date, nous avons soutenu et accompagner beaucoup de personnes et nous continuons à accompagner, si le président nous tends la main nous sommes prêt à l’accompagner pour qu’il ait la paix », a –t-elle expliqué.

Selon la présidente, l’autonomisation est la première vocation du mouvement. « L’autonomisation de la femme c’est de donner un pouvoir à toute femme d’être autonome. C’est dans ce cadre que notre nous faisons beaucoup de chose, la saponification, la teinture, la cuisine et la restauration. Nous apprenons aussi les jeunes filles pour le savoir vivre, comment se comporter pour trouver un travail, comment parler devant les grandes personnalités et les questions d’avenir ».

« Nous sommes à la disposition de tout un chacun pour faire le travail pour que notre pays avance. Sans la femme, il n’y a pas d’enfant, sans la femme il n’y a pas de président, sans les femmes il n’y a pas de vie, les femmes sont tout pour tous. Donc nous cherchons à se donner la main pour qu’il y ait la paix dans notre pays, pour qu’on puisse développer l’avenir de nos enfants. Nous invitons les autorités de connaitre la valeur intrinsèque d’une femme et de les aider dans leurs activités ».

Pour terminer, elle lance un message à toutes les femmes d’être en activités. « J’invite les femmes à se lever, une femme ce n’est pas pour dormir seulement, ce n’est pas pour garder la maison, ni pour faire la décoration, une femme c’est la vie, c’est de tenir bien les enfants, éduquer les enfants. Nous les femmes nous avions besoin d’être bien entretenu à la maison pour qu’on puisse s’occuper des hommes et des enfants. Toutes les femmes braves arrivent à éduquer son mari et son enfant ».

Naby Camara

Facebook Comments Box