Assainissement : La brigade de l’hygiène et de la salubrité publique de la ville de Conakry officiellement lancée 

0
34101

Dans le but de rendre la ville de Conakry propre et attirante, le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation à travers le gouvernorat de la ville de Conakry ont procédé ce mardi 17 mais 2022 à Conakry le lancement officiel  de la brigade  de l’hygiène et de la salubrité publique de la ville de Conakry.

 A l’entame de ces propos, la gouverneure de la ville de Conakry a d’abord remercié le président de la transition, colonel Mamadi Doumbouya à travers le ministère du MATD pour la mise en place de cette brigade en faveur de la population guinéenne. « Aujourd’hui,  il faut comprendre que nous sommes toujours dans la continuité de ce qu’on n’a commencé il y’ a quelques mois. D’abord on n’a commencé par la sensibilisation dans les (5) communes de la capitale pour parler à la population guinéenne  sur le changement du comportement  en  matière de salubrité,  car nous sommes chez nous, nous sommes pas l’étranger  en Guinée plus particulièrement dans la ville de Conakry », a-t-elle affirmé.

Et d’ajouter : « Ce n’est pas un étranger qui viendra faire ça pour nous. Aujourd’hui,  nous avons compris que certains pense que la gestion des ordures des déchets liquides et solide relève seulement de l’état, alors que chacun doivent joué un rôle.  c’est ce qui nous a poussé en tant que 1ère responsable de la ville du gouvernorat  de Conakry associé avec les (6) maires de cette ville de mettre en place une brigade de salubrité.  cette formation a été  duré pendant 10 jours. Aujourd’hui, ces leur sortie enfin de commencé des demains a opéré sur le terrain ».

Pour le maire de la commune de Matam, Mr. Ismaël Condé a salué les initiateurs pour son implication effective pour la mise en place de cette brigade. « Aujourd’hui, nous arrivons au bout de  l’ aboutissement d’une chaîne parce que ça fait deux ans que nous travaillons dans le cadre de l’assainissement de la ville de Conakry. Ça été fait par étape, et avant de mettre ça à la disposition de la population guinéenne l’information a été déjà passé pour leur informé de l’importance de cette brigade. Aujourd’hui,il faut comprendre que les quartiers on été mis à la disposition des PME pour leur  permettre de faire  bien  leur travail », a-t-il expliqué.

 « Aujourd’hui, l’étape de la sensibilisation à été déjà fini, il faut aller  maintenant vers  des ménages, des  quartiers pourquoi pas des communes, mais aussi les ménages les plus salles en faisant quoi en les obligeants de les abonnées aux près des PME, et de faire  en sorte que la devanture de chaque citoyen soit propre. Aujourd’hui, des pénalités peuvent  allé vers 50 millions  à 200 millions de FGN ,et jusqu’à 10 ans d’emprisonnement », a-t-il martelé.

Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Mory Condé se dit très satisfait pour la mise en place de cette brigade qui va aidé vraiment la population guinéenne.  » Aujourd’hui, c’est une campagne d’espoir parce que qui connait état de notre capitale ne fait pas très honneur c’est pourquoi avec les autorités des conseils de ville de Conakry, nous avons décidé  de la création de cette brigade enfin d’aidé les citoyens à se comporter mieux à rendre notre capitale les plus attrayant, et plus propre », a-t-il évoqué.

Parlant de la mission de ces agents, le ministre  explique ceci.   » C’est de faire la pédagogie de l’éducation civique au près des  citoyen, mais  aussi  faire la répression de tout acte qui va  allé dans le sens de la salubrité de la ville de Conakry. Il sont au totale 120 agents qui vont piloté cette première phase, et après au fil du temps un autre groupe viendra s’ajouter à ce nombre importante pour nous permettre de bien faire le travail qui leur a été demandé ».

Pour terminer, il estime que cette initiative va créer de l’emploi. « Aujourd’hui, il  faut comprendre qu’ il y’a eu la creation de plusieurs PME, et ont demande à tous le monde d’aller s’abonner à ces PME enfin de faciliter le travail. Il faudrait que la population comprennent que les caniveaux  ne sont pas fait pour l’évacuation des ordures, mais plutôt l’évacuation des eaux usées ».

Aboubacar ll Sylla

Facebook Comments Box