Avira, antivirus gratuit, se lance dans le minage de cryptomonnaie (et c’est une très mauvaise idée)

0
61

C’est un des antivirus les plus populaires au monde, et il vient de gagner une fonction dont on se serait bien passé. Le célèbre Avira, un antivirus qui compte des dizaines de millions d’utilisateurs à travers le monde, incorpore désormais en effet un outil de minage de cryptomonnaie. Baptisé Avira Crypto, il va, si vous décidez de l’activer, profiter des temps d’inactivité de votre PC afin de solliciter la puissance de votre carte graphique pour miner de l’Ethereum.

Avira Crypto n’a pour l’instant pas été lancé en France, mais on peut déjà, depuis la FAQ du projet, voir à quoi tout cela ressemble. Le module intègre un portefeuille et vous indique la quantité d’ETH que vous avez minée, la somme en dollars que cela représente, et de quoi virer ces fonds sur un portefeuille Coinbase.

Nous n’avons pu essayer par nous même ce module, mais il pose de nombreuses questions. D’abord, que vient-il faire dans une solution de sécurité ?
C’est même paradoxal : un antivirus traditionnel aurait plutôt tendance à vous alerter de la présence d’un logiciel de minage de cryptomonnaie sur votre machine, puis à le supprimer : ceux-ci sont en effet parfois installés à l’insu des utilisateurs par des cybercriminels qui souhaitent profiter d’une puissance de calcul sans bourse délier. Comme le rapporte d’ailleurs le journaliste et spécialiste en cybersécurité Brian Krebs, plusieurs antivirus signalent l’exécutable d’Avira pour cette raison précise.

Une bonne affaire pour Avira, pas pour la planète

On comprend mieux l’intérêt de NortonLifeLock, la maison mère d’Avira, d’intégrer ce module dans son antivirus gratuit, à la lumière de la dernière question de la FAQ. Car, comme il est marqué noir sur blanc, l’entreprise prélève des « frais de minage » de 15 % lorsque vous utilisez Avira Crypto. Et s’octroie ainsi une partie des bénéfices que vous pourriez tirer de cette activité.

A découvrir aussi en vidéo :

Eh oui : avec ce module, NortonLifeLock a avant tout trouvé un bon moyen de gagner davantage d’argent avec son logiciel gratuit. Avira étant installé sur des millions de PC un peu partout dans le monde, le minage pourrait lui rapporter un joli pactole.

En revanche, ne comptez pas trop sur Avira Crypto pour devenir riche. À moins de disposer d’une machine démesurément puissante (et encore), le minage d’Ethereum ne vous rapportera que quelques euros par mois, moins cette fameuse commission. 

Surtout, il impose que votre circuit graphique tourne à pleine puissance dès que possible. Autrement dit, vous allez dans le même temps consommer beaucoup, beaucoup d’électricité. C’est, à vrai dire, le principal problème de l’intégration d’une fonction de minage dans un logiciel aussi populaire qu’Avira.
Son activation, ne serait-ce que sur quelques dizaines de milliers de PC, sera certainement excellente pour les finances de NortonLifeLock, mais néfaste pour l’environnement. De cela, l’entreprise ne dit pas un mot, évidemment.

NortonLifeLock a récemment acquis Avast, le plus célèbre des antivirus gratuits. On ose espérer qu’il ne connaîtra pas le sort d’Avira. Mais on peut en douter : NortonLifeLock a aussi intégré « Norton Crypto » à sa suite logicielle payante. On se demande pourquoi il s’arrêterait en si bon chemin.

Source ici