Au cours d’une conférence de presse animée ce lundi 18 octobre, les organisateurs du Salon des Productions Locales Label Guinée ont dévoilé les couleurs de l’événement, dont la première édition se déroulera du 25 au 30 octobre prochain sous le chapiteau du Palais du Peuple de Conakry.

Cet évènement va mettre en valeur toutes les productions locales de chez nous, dans de nombreux domaines (agriculture, industrie, mines, culture, arts, gastronomie, innovation technologique, etc) mais sera aussi une semaine riche en formation, en rencontres et échanges, en spectacles et en concours.

Le commissaire général de Label Guinée Mohamed Bangoura revient sur les deux points essentiels de cet évènement.

« Malgré quelques périodes d’incertitude, on a maintenu l’évènement parce que nous avons pensé qu’il était important, en plus d’une actualité politique riche, d’avoir une activité économique, culturelle, sociale bien fournie, car l’une ne va pas sans l’autre.

Il y a d’autres évènements qui ont déjà eu lieu ici et ailleurs autour du même concept, et nous n’avons pas la prétention de réinventer la roue. Mais nous avons l’ambition de capitaliser les efforts des uns et des autres et de voir dans la mesure du possible comment mobiliser toutes les parties prenantes autour du processus de création de richesse de notre pays. 

L’objectif est de permettre aux productions locales d’avoir une visibilité et aux acteurs privés et publics de se retrouver autour de ces problématiques. Nous voulons également permettre à tous ces acteurs d’avoir un support grâce auquel ils pourront acquérir des compétences et être plus compétitifs. Parce que le but, ce n’est pas simplement de dire que nous avons de belles productions locales, le but c’est de les rendre compétitifs… »

L’industrie et les mines, l’agrobusiness, l’artisanat, le tourisme, l’hôtellerie, l’innovation et les nouvelles technologiques, la santé et le bien-être, les arts et la culture, sont entre autres les pavillons qui seront installés pendant ce salon.

Au niveau des panels, 13 ont été retenus et concernent notamment : la labellisation, l’exportation, l’autosuffisance alimentaire, le contenu local, l’entreprenariat des femmes, le rôle du consommateur pour booster le made in Guinée, le rôle des médias… Sans oublier la partie animation et logistique.

Mohamed Bangoura revient sur les concours prévus pendant l’évènement.

« Il y aura le concours Petit Condé de la plus belle voix qui débutera dès le lundi avec les demi-finales et se clôturera par une finale le vendredi, où l’artiste retenu bénéficiera d’un accompagnement. Le concours du stylisme portera le nom de Alpha O., qui lui aussi nous a quitté, et qui a beaucoup fait pour la valorisation du textile guinéen. Le dernier prix sera celui de la gastronomie By Issa, parce que là aussi on a remarqué que dans la plupart des restaurants, les plats par défaut n’étaient pas guinéens. On s’est dit qu’il fallait réveiller cette fibre patriotique qui est en nous pour nous orienter vers nos plats délicieux. Enfin, le prix Jatropha de l’innovation. »

Rendez-vous donc du 25 au 30 octobre 2021 au chapiteau pour vivre cet évènement qui sublimera les productions locales guinéennes dans plusieurs domaines.



Source by guinee-rarilinews

SHARE