Can 2025 en Guinée : le comité d’organisation signe le contrat avec (6) entreprises

0
85251

Ce jeudi 30 juin 2022 dans le siège du Cocan, le ministère des sports et de la jeunesse à sa tête Lansana Béa Diallo en collaboration avec le comité national de l’organisation de la coupe d’Afrique des nations accompagné des autres ministre tel que le ministre Ousmane Gaoual de l’habitat, le ministre de l’économie et des finances et celui du budget ont signé le contrat de construction des différentes infrastructures de la Can 2025.

L’événement à connu la participation de ces entreprises venant apporté leur soutien à l’organisation de cette Can.

Dans son discours de bienvenue, le ministre Béa Daillo a d’abord remercié ces homologues ministre pour leur soutien indéfectible à l’organisation de cette Can. ’’D’abord effectivement comme l’a dit le ministre des finances tout à l’heure, on était là il y a quelques mois pour ouvrir les plis et aujourd’hui on arrive à un processus après avoir sélectionné les différentes entreprises. D’abord par rapport à leur capacité de réalisation aussi par rapport à leur capacité financière. Aujourd’hui on a un echallenge qui est colossal c’est de relever effectivement la construction des infrastructures à moins de (24) mois, donc il fallait effectivement des entreprises solides. Dernière ça aujourd’hui c’est te dire que vraiment le travail va commencer maintenant. Le vrai travail pour pouvoir atteindre cet objectif là on est très heureux et très fier, d’abord de pouvoir lancer ce processus. Mais surtout de l’intelligence qui a été mise en place notamment par l’apport du ministre des finances et du ministre du budget de se dire de quelle manière est-ce que on peut relever ce défi. On a une approche transversale avec les autres départements, c’est pour cette raison que le ministre de l’urbanisme a été associé à ce projet (COCAN), qui est de se dire que ses bâtiments vont servir par la suite effectivement à mettre en place des logements qui seront mis à disposition de la population mais aussi d’une partie pour les fonctionnaires guinéens’’, a-t-il affirmé.

Par rapport aux délais d’exécution, le ministre ajoute ceci : ” D’abord parce que on a beaucoup de temps pour choisir les entreprises et le choix de ses entreprises a été vraiment très minutieux, non seulement on a fait toute la procédure de marché mais on a aussi fait des négociations avec les entreprises. On voit aussi que les entreprises qui ont été choisis qui ont déjà cette capacité de réalisation ailleurs. Donc derrière le sérieux de ses entreprises on se dit qu’aujourd’hui on peut leur faire confiance. Mais la confiance qu’on leur fera ne sera pas une confiance aveugle, qu’on sera derrière, qu’on sera à côté et on sera tout le temps sous pression continue pour pouvoir les accompagner pour qu’il puisse atteindre cet objectif là’’.

Pour le ministre de l’économie et des finances, Lancinet Condé s’est dit très satisfait de la signature de ces contrats, ’’Nous étions il y a quelques mois le ministère des sports avait lancé l’appel d’offres au niveau international, des entreprises de ronde internationale qui ont de l’expérience ont soumis, beaucoup d’entreprises. Le processus s’est mis en place, les sélections ont été effectuées, les processus de validation ont été regardés. Il était question maintenant de contractualiser les conventions permettant à ces entreprises de se mettre au travail. Parce qu’il est temps (2025), c’est demain, nous sommes au milieu de 2022, on a encore quelques six mois de cette année et deux années pour finir les infrastructures. Donc on a pas assez de marge, c’est pourquoi nous allons procéder à la contractualisation pour permettre aux entreprises sélectionnées au nombre de six de pouvoir commencer leurs travaux dans les différents chantiers. Parce qu’il y a des chantiers liés au village, il y a des chantiers liés aux centres sportifs et il des chantiers liés également aux stades d’entretiens’’.

Pour le ministre de l’habitat, la réalisation de ces infrastructures va permettre à la Guinée de se comparer aux autres Nations en terme du sport. “Aujourd’hui, nous avons diligenté l’identification l’aménagement des sites devant accueillir la CAN (2025). Et puis c’est dans le budget aussi que nous prélevons de l’argent qui était destiné pour la construction des logements pour offrir le cadre d’habitat pour les villages CAN. Donc un peu moins de huit (800)appartements de standing vont être livrés pour accueillir la CAN et puis vendu à la population guinéenne après, c’est une opération assez importante pour nous. Nous prêtons l’infrastructure à la CAN mais après la CAN nous vendons les équipements aux guinéens. C’est une opération nouvelle immobilière qui va mis sur pied aussi, c’est des bâtiments d’un niveau de financement très élevé mais qu’ils seront à des budgets abordables pour les guinéens qui pourraient les payer sur plusieurs années au maximum cinq à six ans, on est entrain de faire des études pour pouvoir les dédouaner’’.

Pour Acacio Pereira, directeur général Mota-Engil se réjoui vraiment de faire partie de ces entreprises qui vont participer à la réalisation de ces infrastructures, avant de dire que il faut que ka Guinée organise cette, et on ne peut pas le faire sans qu’il les infrastructures digne de non, c’est pourquoi nous on n’a décidé d’pporter notre soutien pour que cette Can soit une réussite parfaite”.
A rappelé que il y’a eu 6 entreprises qui ont été retenus parmi les lots présenté au comité d’organisations, et ces entreprises vont préfinancé les travaux sous le modèle de CFR ( conception, financement et réalisation). Le délai d’exécution de ces travaux est prévu dans 24 mois, l’état guinéenne va rembourser sur une période de deux à trois ans.

Aboubacar ll Sylla
626007479

Facebook Comments Box