Cinéma : la 9ème édition du FECCIG lancée

0
36147

Les organisateurs du Festival de la Création Cinématographique de Guinée (FECCIG) étaient devant la presse ce lundi 01 Août 2022 à la maison de la presse à Conakry. Il était question pour les membres de la FECCIG d’annoncer les couleurs de la 9ème édition qui se tiendra du 24 au 25 Novembre à Coyah.

Dans son intervention Aboubacar KOUMBASSA, directeur du festival, a rappelé que Festival de la Création Cinématographique de Guinée (FECCIG) en sa 9ème édition, se veut le retour de la Guinée à des grandes messes de cinéma enAtrique et dans le monde.
” Cette noble ambition à participer activement à la renaissance d’une véritable
industrie cinématographique en Guinée, se traduit chaque année depuis sa création, à travers les activités qu’ils développent pendant chaque édition notamment; le renforcement de capacités des intervenants des métiers du cinéma, les projections publiques, les panels, master class, les tables rond; créant une émulation non seulement entre les Cnéastes guinéens « ceux issus de la formation académique et qui ceux ont appris sur tas», mais aussi créer un pont entre les notre et ceux d’ailleurs”, a-t-ildit.

Parlant des activités qui s’articulent autour de cette 9ème édition, le directeur du festival citera entre autres : ” Une compétition de cours merage basée sur la thématique de lutte contre les violences faites aux filles et femmes d’où sa dénomination de concours « Une minute, une vlolence ».

Ce concours consiste à réaliser à l’aide d’un téléphone portable ou une camera
un film d’une minute sur les violences basćes sur le genre.

Il a ensuite parlé de la résidence. Une activité qui est la suite logique de l’édition précédente.

Pour le rayonnement du cinéma le conférencier dira que cela dépend de la volonté politique en citant l’exemple du Sénégal où l’Etat a mis beaucoup d’argent pour appuyer le secteur. ” Regardez les producteurs sénégalaise. Un problème de formation pratiques. Le salon de cinéma euvren dans le cadre de répondre à ce problèmes”, a-t-il expliqué.

Pour terminer, il rassure en ces termes.
” Le festival va produire deux épisodes. La production permettra aux cinéastes guinéens d’avoir une expérience pratiques. Le bouclage de la production »Kalabante ». La Guinée fera son retour sur la scène internationale. Les 5 années la Guinée va connaître une production continue”, a rassuré Aboubacar KOUMBASSA, directeur du festival”.

Bolokada Sano

626641732

Facebook Comments Box