Le procès en appel ministère public contre l’ex-préfet Younoussa Sylla » le Bon », l’ancienne députée Eva Kaltamba et le directeur général de la société Éva pêche poursuivis pour des faits de discrimination, abus d’autorité, de vol et de complicité, à la requête de la société BINHAI pêche représentée par Fatoumata Keïta s’est déroulé le lundi 05 septembre devant la cour d’appel de Conakry.

A la sortie de l’audience, Me Mohamed Lamine Conté, porte-parole du collectif des avocats de la députée est revenu sur les faits.  « Nos clients sont poursuivis pour des faits de discrimination, abus d’autorité, de vol et de complicité. Ils ont été condamnés par le tribunal de première instance de Dubréka. Nous avons saisi la Cour d’appel de Conakry pour contester cette décision du président du tribunal de première instance de Dubréka. On s’est battu pour que la justice renonce à ce mandat de dépôt pour qu’ils soient libres », a-t-il dit.

« Aujourd’hui c’est le procès qui continu et les trois juges de la cour d’appel de Conakry ont déclaré non coupable nos clients à savoir : l’ex-préfet Younoussa Sylla « le Bon », l’ancienne députée Eva Kaltamba et le directeur général de la société Éva pêche.

Par ailleurs, Me Mohamed Lamine Conté, porte-parole du collectif des avocats de la députée se dit satisfait du verdict de la justice. « Nous sommes très fiers et satisfaits de ce verdict de la cour d’appel de Conakry. Nous nous battrons pour mettre fin à l’injustice dans ce pays. Nos clients ont été injustement accusés pour vol et détournement dont ils ne sont même pas concernés. Ils sont victimes de leurs célébrités, mais aujourd’hui la justice a tranché en faveur de nos clients. Donc tous ceux qu’on reprochait à nos clients sont faux et archifaux.

Il a aussi précisé que la cour d’appel de Conakry a ordonné que les biens qui ont été saisis soient restitués aux propriétaires.

Il reste à savoir si le camp perdant va lancer un appel à la cour suprême.

Nous y reviendrons !*

Molota Camara

 

 

Facebook Comments Box