Malgré l’appel lancé aux journalistes par le comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), dans le cadre de la lutte contre des prédateurs de la République et la dénonciation sur la corruption. Certains mauvais guinéens ont tendance à remettre en cause cette bonne initiative qui permettra désormais à la Guinée de poser les premières bases de son développement. Chose attendue de tous depuis plusieurs années.

C’est ainsi que suite à l’une de nos récentes publications pour rappeler aux nouvelles autorités (CNRD) que selon nos informations, et pendant la gouvernance de l’ancien régime certains dignitaires de la Guinée et des proches de la famille présidentielle ont bénéficié des contrats de gré à gré ou encore des contrats qui n’ont jamais été exécutés. C’est en cela, nous avons cité en exemple l’entreprise Guiter SA, dirigé par Ansoumane Kaba, celui que l’on appelait beau frère de l’ancien président déchu, prof Alpha Condé.

Mais très fort malheureusement, notre réaction a été mal interprétée par des prédateurs de la liberté de la presse en nous qualifiant de journaliste alimentaire. C’est à savoir si ce mot là existe même au sein de notre corporation…Peut être que le clan Guiter pourrait nous expliquer le sens de ces mots.

 

Parler de l’organisation des audits sur la gestion d’une entreprise n’est pas un crime à mon avis si vous pensez que tout est blanc dans votre gestion. Vous énumérez des propos pour prouver que votre entreprise a bien obtenu ses contrats, j’aimerais vous apprendre que vous n’avez pas la qualité d’apprécier votre gestion. Il faut laisser le temps et l’occasion aux nouvelles autorités de clarifier ça pour éclairer la lanterne du peuple de Guinée sur votre entreprise.

La réponse à ma publication me fait douter une fois encore sur la façon dont vous avez bénéficié certains contrats juteux de l’état. N’a-t-on pas coutume de dire que qui se sent morveux se mouche ? De toute évidence, le comité national de rassemblement et du développement finira par démasquer tous les soi-disant opérateurs économiques fabriqués par le pouvoir déchu dans le seul but de dilapider les ressources financières de l’état, avec bien sûr la complicité des hauts cadres perchés au sommet de l’administration publique. L’exemple typique de cet état de fait est connu de tous les Guinéens, et incontestablement l’entreprise Guiter illustre parfaitement cela. Cet homme d’affaire aux ambitions démesurées qui voulait tout à son seul profit. Voilà pourquoi l’honorable Bouna Keita avait été exproprié de sa zone minière au profit de M. Ansoumane Kaba ‘’Guiter’’ dans la préfecture de Kouroussa.

De toutes les façons, M. Kaba sachez tout simplement que les audits seront bien organisés par les nouvelles autorités du pays pour clarifier les choses pour le bien-être des pauvres populations guinéennes qui en n’ont tant besoin.

A bon entendeur, salut !

 

Ibrahima Kalil Sylla

SHARE