Des manifestants prennent d’assaut le bâtiment du parlement oriental de la Libye

0
48423

La Libye est divisée entre les factions belligérantes depuis 2014, à la suite du soulèvement de 2011 soutenu par l’OTAN contre Mouammar Kadhafi.

Le Premier ministre par intérim du pays, Abdulhamid Dbeibeh, chef du gouvernement d’unité nationale (GNU) soutenu par l’ONU, est basé à Tripoli, dans l’ouest de la Libye. Le bâtiment du parlement à Tobrouk, dans l’est du pays, est le siège d’un gouvernement rival dirigé par le Premier ministre Fathy Bashag.

Les médias libyens, dont LANA, l’agence de presse officielle du gouvernement internationalement reconnu, et Almarsad, un important média, ont rapporté que des manifestants étaient entrés vendredi dans le bâtiment de Tobrouk.

Plusieurs villes, dont Tripoli, ont été témoins de manifestations contre la détérioration des conditions de vie et d’appels à la dissolution des organes politiques, selon les informations.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montraient des manifestants à l’intérieur du bâtiment du parlement criant “vive la Libye”. D’autres vidéos montraient des gens rassemblant des ordures et des pneus devant le bâtiment et les incendiant. Le bâtiment était vide lorsque les manifestants l’ont pris d’assaut.

Cette photo prise tôt le 2 juillet montre une vue du bâtiment utilisé par le parlement libyen basé à Tobrouk.

Dbeibeh a déclaré dans un message sur Twitter qu’il soutenait les revendications des manifestants à travers le pays.

“Tout [political] corps doivent partir, y compris le gouvernement, et il n’y a aucun moyen de le faire, sauf par le biais d’élections », a déclaré Dbeibeh, faisant référence au gouvernement de Bashag.

“Les partis qui font obstruction aux élections sont connus du peuple libyen et les mêmes qui ont fait obstruction aux budgets et fermé le pétrole, ce qui a contribué à l’exacerbation de la crise vivante”, a-t-il ajouté.

Les combattants étrangers devaient quitter la Libye cette semaine.  Une énorme tranchée creusée par des mercenaires soutenus par la Russie indique qu'ils prévoient de resterLes combattants étrangers devaient quitter la Libye cette semaine.  Une énorme tranchée creusée par des mercenaires soutenus par la Russie indique qu'ils prévoient de rester
Dbeibeh a été nommé à la suite de pourparlers négociés par l’ONU à Genève l’année dernière. Il a été chargé de diriger le gouvernement de transition vers les élections, mais ce processus s’est terminé dans le désordre à la fin de l’année dernière en raison de différends sur les règles électorales, y compris la légitimité de sa propre candidature. Selon son gouvernement, il a survécu à une tentative d’assassinat plus tôt cette année.

Après le report des élections en décembre, le parlement oriental de la Libye a nommé Bashaga à la tête du pays.

Dbeibah ne reconnaît pas le poste de premier ministre de Bashaga et Bashaga accuse Dbeibah d’avoir perdu son mandat suite au report du vote.

Le ministère de l’Intérieur du GNU a publié vendredi un communiqué affirmant que tous les Libyens ont le droit de manifester tant qu’il s’agit de manifestations pacifiques et “conformément aux lois”.

Plus d’infos sur la publication

Facebook Comments Box