Dialogue : le 1er Ministre Mohamed Beavogui tend la main aux acteurs 

0
70929
Après immersion gouvernementale  à l’intérieur du pays dans les quatre régions naturelles du pays conduit par le premier ministre chef du gouvernement, Mohamed Béavogui a rencontré ce lundi 20 juin 2022 la presse guinéenne dans son ensemble pour leur faire part le compte rendu de cette immersion.  plusieurs questions étaient discuter avec la presse dont entre autres : la marche annoncée du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), les accidents de la circulation, les fonctionnaires non posté à l’intérieur du pays et d’autres. Objectif informé de manière claire la population guinéenne de cette immersion.
A l’entame de ces propos, le premier ministre chef du gouvernement  a d’abord remercié dans son ensemble la presse guinéenne pour cette mobilisation à cette conférence. ” la liberté de manifester est consacrée par les textes fondamentaux sur les droits de l’homme, mais garant qu’il est en ce qui concerne notamment sur la stabilité d’une paix durable en Guinée, il est de son devoir d’appeler l’ensemble des forces vives de la République de Guinée de discuter autour d’une table  en vue de nous permettre de bien gérer cette transition.  C’est pourquoi d’ailleurs à ma  qualité du garant de la stabilité, et du renforcement et de l’unité nationale entre les guinéens, a ouvert une main tendue à l’ensemble des forces vives du pays”.
« J’appelle les forces vives autour de la table du dialogue. Je vous assure de ma détermination, celle du CNRD et de mon gouvernement à travailler main dans la main avec tous les acteurs concernés pour rendre ce dialogue le plus inclusif et le plus constructif possible. Notre objectif est unique, celui de créer un environnement qui permette d’améliorer durablement les conditions de vie de nos concitoyens. Il n’est jamais trop tard pour se retrouver et aucun sacrifice n’est de trop dans la construction de notre nation. Nos divergences doivent servir de point de départ pour des discussions constructives, afin de mettre en œuvre les actions concrètes et nécessaires qui permettront le retour à l‘ordre constitutionnel. Une invitation sera adressée par le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation à tous les acteurs politiques et sociaux pour une rencontre que je présiderai moi-même dans les prochains jours, pour définir ensemble les modalités d’un dialogue sans tabou, franc et inclusif », a t-il affirmé.
Et d’ajouter: “Aujourd’hui, je  réitére mon  engagement  à  la communauté internationale pour l’ouverture des espaces d’échanges constructifs. Nous mettrons à contribution la CEDEAO, l’UA et les Nations unies. Nous nous appuierons également sur l’expérience du G5 en matière de suivi du dialogue.Ensemble, nous avons la responsabilité collective de réussir cette transition. Cela passe par des espaces d’échanges constructifs que nous devons créer. Je crois aux vertus du dialogue pour aplanir les divergences et assurer la stabilité et la paix dans notre pays”.  A t-il ajouté.
Pour l’aspect sécuritaire en République de Guinée qui d’ailleurs causé d’énormes d’accident tout récemment à l’intérieur du pays, le premier ministre c’est dit toucher de ça, et qui “envisage par la volonté du président de la transition que l’État guinéen prendra sa disposition pour éviter celà en République de Guinée”.
Parlant des fonctionnaires non posté à l’intérieur du pays,  le premier ministre apporte son son soutien en disant que, ” qu’un travail est entrain d’être fait pour permettre aux fonctionnaires d’être posté”.
Aboubacar ll Sylla
626007479
Facebook Comments Box