Enquête Mar-a-Lago: la cour d’appel fédérale interrompt l’examen principal spécial en revers pour l’équipe juridique de Trump

0
37511

Une cour d’appel fédérale a interrompu jeudi un examen indépendant des documents saisis lors de la descente sans précédent du FBI au domicile de l’ancien président Donald Trump à Mar-a-Lago en août.

La décision, venant de la Cour d’appel des États-Unis pour le 11e circuit, basée à Atlanta, annule l’ordonnance de la juge de district américaine Aileen Cannon accordant un soi-disant maître spécial pour examiner les dossiers saisis et déterminer ce qui est et n’est pas pertinent pour les enquêteurs.

Le club Mar-a-Lago de l’ancien président Donald Trump à Palm Beach, en Floride, est vu dans cette vue aérienne du 31 août 2022.
(AP Photo/Steve Helber, Fichier)

Cannon avait nommé le juge vétéran de Brooklyn Raymond Dearie et interdit au ministère de la Justice d’utiliser dans son enquête criminelle l’un des dossiers saisis, y compris les quelque 100 avec des marques de classification, jusqu’à ce que Dearie ait terminé son travail.

Le ministère de la Justice avait fait valoir que la nomination de Dearie était un obstacle inutile à son enquête criminelle et a déclaré que Trump n’avait aucune base crédible pour invoquer le secret professionnel de l’avocat ou le privilège de l’exécutif pour protéger les dossiers des enquêteurs.

Elle cherchait, dans un premier temps, à retrouver l’accès aux documents classifiés. Un comité d’appel fédéral s’est rangé du côté des procureurs en septembre, permettant au ministère de la Justice de reprendre son examen des documents avec des marques de classification.

SONDAGE MAR-A-LAGO : LA BATAILLE JURIDIQUE PROCÉDURALE POUR LES DOCUMENTS SE POURSUIT À LA COUR D’APPEL DU 11E CIRCUIT

Le département a également insisté pour avoir accès à la plus grande quantité de documents non classifiés, affirmant que ces documents pourraient contenir des preuves importantes pour leur enquête.

L’ordonnance du tribunal rendue jeudi par le panel de trois juges représente une victoire importante pour les procureurs fédéraux, leur ouvrant la voie à l’utilisation dans le cadre de leur enquête de la totalité de la tranche de documents saisis lors du raid du FBI.

“La décision du panel d’aujourd’hui est purement procédurale et basée uniquement sur la compétence. La décision n’aborde pas les mérites qui démontrent clairement l’inconvenance du raid sans précédent, illégal et injustifié sur Mar-a-Lago”, a déclaré un porte-parole de Trump à Fox News Digital. . “Le président Donald J. Trump continuera à se battre contre le ministère de la ‘Justice’, tout en défendant l’Amérique et les Américains.”

Le litige principal spécial s’est déroulé parallèlement à une enquête en cours examinant la mauvaise gestion criminelle potentielle des informations de la défense nationale ainsi que les efforts visant à éventuellement entraver cette enquête. Le mois dernier, le procureur général Merrick Garland a nommé Jack Smith, un procureur vétéran de la corruption publique, pour servir de conseiller spécial supervisant cette enquête.

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

Le conflit sur le maître spécial a commencé quelques semaines seulement après la perquisition du FBI, lorsque Trump a intenté une action en justice devant un tribunal fédéral de Floride pour demander la nomination d’un arbitre indépendant pour examiner les quelque 13 000 documents qui, selon le ministère de la Justice, ont été retirés du domicile.

L’Associated Press a contribué à ce rapport.

Plus d’infos sur la publication

Facebook Comments Box