Environnement : la plage de Rogbanet envahie par les ordures

0
62745

A cette saison pluvieuse,  nombreux des plages et des bordures des mers sont envahies par des ordures. La plage de Rogbanet située à Taouyah dans la commune de Ratoma se trouve dans une situation lamentable, envahie par des ordures venant des quartiers environnant.  Outré par cette situation,  le coordinateur de ladite plage accompagné par le coordinateur du CIPAD-INTERNATIONAL-GUINÉE ont interpellé autorités compétentes, des institutions et les personnes de bonne volonté pour faire face à ce fléau.

Devant nos micros, Alseny Bérété, coordinateur de la plage Rogbenet parle leurs difficultés à cette période des pluies. « Nous sommes confrontés à d’énorme difficulté par rapport à la gestion de ces ordures. Notre PDG a fourni beaucoup d’efforts.  À chaque fin de mois de saison pluvieuse, on sort 30 camions de saleté. Mais, elle seule ne peut pas, il faut que l’Etat et les personnes de bonnes volontés nous viennent en aide pour que la plage de Rogbanet devient une plage de référence ».

Selon lui, dans l’intervalle de deux ans, ils (les gestionnaires de la plage) ont fait sortie plus de 230 chargement de camion d’ordure. « On est aidé parfois par le gouvernorat avec leurs machines et leurs camions, mais cela ne suffit pas, parce que à chaque fois que les camions viennent il faut financer, à chaque fois que les machines là viennent il faut donner de l’argent. Donc, il faudrait que l’Etat nous vienne en aide pour que nous puissions effacer ces saletés là sur la plage ».

Concernant les dépenses effectuées par leur patronne pour le ramassage de ces ordures dans ces deux dernières années, le coordinateur estime ça va qu’au prêt de 200 millions de francs guinéens. « La dépense que la PDG a fait d’abord pour le ramassage de ces ordures, ça va jusqu’à dans les 100 millions et quelques de francs guinéens ».

Pour finir, il a invité les citoyens d’être humble pour ne pas qu’ils jettent les ordures dans les faussés.

Pour sa part, Mamadi Aminata Touré, coordinateur de l’ONG CIPAD international Guinée souhaite que le gouvernement se mobilise le premier samedi du mois d’octobre pour nettoyer cette plage. « C’est une honte, la plage de Rogbanet va très mal et elle est malade. Pour trouver ses remèdes, il est question de l’engagement de tout le monde. Le premier samedi du mois d’octobre 2022, nous voulons que la mobilisation soit effective de tous les départements ministériels pour qu’on puisse venir nettoyer, cette plage est en danger », a –t-il souhaité.

Bolokada Sano 

626641732

Facebook Comments Box