Forécariah : Plus de 250 Kilogrammes de chanvre indien saisie par les services spéciaux de la lutte contre le crime organisé

0
67519

Ce mardi 17 janvier 2023, le commissaire divisionnaire Abdoul Malick Koné, secrétaire général à la présidence chargé des services spéciaux et de la lutte contre le crime organisé a présenté une importante quantité de chanvre indien à la presse au siège du dit secrétariat à Coronthie dans la commune de Kaloum. Cette opération de la saisie de plus de 250 Kilogrammes a été effectuée dans la préfecture de Forécariah, précisément dans Sinaya où trois hommes ont été interpellés.

Dans son allocution, le commissaire divisionnaire Abdoul Malick Koné a tout d’abord rappeler ceci : « Nous menons cette lutte sous la direction de M. le ministre secrétaire général de la présidence, le colonel Amara Camara, tel que prôné par la politique de refondation de l’État, de son excellence, M. le président de la transition, chef de l’État, chef suprême des armées, le colonel Mamadi Doumbouya. A l’entame, on avait promis qu’on allait tout faire pour mettre fin à la circulation de la drogue Kush »

Parlant de la quantité qui a été saisie, il dira ceci : « Aujourd’hui, vous voyez devant vous la saisie d’une importante quantité de chanvre indien qui constitue la matière première dans la fabrication de la « Kuch ». Nous avons coupé le circuit de ravitaillement et de transaction de la drogue ” kuch”. Nos hommes se sont infiltrés, ils ont travaillé d’arrache-pied jour comme nuit pour aboutir à la saisie dans la préfecture de Forécariah, précisément dans Sinaya de cette quantité de drogue qui équivaut à 250 kilogrammes. Il y a eu trois interpellations, ils sont là. Malgré que ce soit en flagrant délit mais, comme la présomption d’innocence, ils sont là et ils seront présentés dans les heures à venir devant le tribunal compétent pour les sanctionner, conformément aux lois et règlements en vigueur ». », a-t-il dit.

Pour terminer, le commissaire divisionnaire Abdoul Malick Koné a invité les populations à collaborer avec les services spéciaux, pour traquer les trafiquants, avant d’annoncer la mise en place d’un numéro vert activé.
« Je lance un message solennel à l’ensemble de la population de collaborer réellement avec nous. Comme j’ai l’habitude de le dire, ces dealers, ces trafiquants, ces présumés bandits se trouvent dans des familles et en ville. Donc, il faudrait qu’il y ait une communication réelle et franche pour qu’on puisse travailler si on veut sortir de la drogue. Je profite de l’occasion pour annoncer la mise en place d’un numéro vert actif, qui est le numéro 16, il est opérationnels 24 heures sur 24 », a-t-il conclu.

Bolokada  Sano

626641732

Facebook Comments Box