Dans l’euphorie de la libération des détenus politiques hier mardi par le CNRD, l’UFDG et autres partis alliés avaient annoncé une marche pacifique de réjouissance pour ce jeudi, afin de célébrer la libération de leurs compagnons.

 

Mais, ce mercredi 8 septembre, à cause des restrictions sanitaires en vigueur dans le pays et réactualisées hier encore, en cette période de Covid-19, l’UFDG et l’ANAD ont décidé de sursoir, pour le moment à une quelconque manifestation.

 

« Nous avons décidé d’annuler la marche de réjouissance, en raison des restrictions sanitaires Vous savez, l’ANSS a réactualisé hier, les mesures sanitaires en lien avec le Covid-19 et a informé qu’il y a un grand risque de propagation du virus. Puisque nous avons toujours respecté ces mesures sanitaires alors qu’Alpha Condé lui, profitait pour régler des comptes, on a décidé d’annuler la marche. Nous ne pensons pas que l’ANSS ait actualisé ces mesures pour nous empêcher de faire notre marche, après tout, c’était une manifestation de réjouissance et non une manifestation de réclamation », a déclaré Joachin Baba Millimouno, de la cellule de communication de l’ANAD.

 

L’homme politique n’a, cependant, annoncé aucune autre date pour la tenue de cette marche.

 

Avec Mosaiqueguinee.com

SHARE