Guinée : voici les dossiers faisant l’objet d’un audit de CRIEF???

0
33

-25 millions $ (Paladinho);
-150 millions $ (fonds angolais);
– 13 milliards Gnf (ministère de l’Economie et des finances);
– 122 millions $ (Arperbras);
– 20 millions $ (BCRG, saisis à Dakar);
– 10 milliards Gnf (trésor public);
– 20 milliards de USD dans l’accord cadre avec la Chine.
– 700 millions $ (Rio Tinto);
– 3 milliards $ (électricité);
– 2 milliards $ (des infrastructures
– 90 millions $ (4G orange);
– 80 millions $ (subvention Électricité);
– 60 millions $ (fonds Qu’Atar);
– 21 millions $ et lingot d’or égarés à la BCRG;
-200 milliards de #Nabaya_Gate
– 4 milliards Gnf (SOGEAC);
– 11 milliards Gnf (Ministère Agriculture);
– 500 Milliards Fonds d’accompagnement des entreprises COVID19 (Ministère de l’industrie)
– 100 millions $ (conakry ville propre);
-34 milliards Gnf (FIM fond d’investissement Minier);
– 9 milliards gnf (Cour constitutionnelle);
– 21 millions $ (Albayrak- BCRG);
– 30 millions $ (payés à Société AD trade Belgium);
– 10 milliards gnf (entrepôt pharmacie centrale);
-12 milliards gnf (payé par SMD);
– 6 milliards Gnf (COCAN);
-35 milliards gnf (OGP);
– 25 milliards Gnf (OGC);

Des sommes d’argent dont aucune trace n’a été trouvée dans les livres du trésor public, un crime économique contre la Guinée.

Le CNRD doit mettre en œuvre pour récupérer tous ces biens appartenant à la Guinée et ses citoyens.

A signaler que la plupart de ces accusations sont sans source fiable pour l’instant.
Donc, information à prendre avec précaution.