Infirmière disparue dans le Tarn : son mari bientôt auditionné

Bientôt un mois que Delphine Jubillar, cette infirmière de 33 ans, est portée disparue à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. Son mari, Cédric, pourrait bientôt être entendu par les enquêteurs, rapporte d’ailleurs le journal Ouest-France.

En effet, l’homme s’est constitué partie civile et aura donc bientôt accès au dossier. Mercredi 6 janvier, les gendarmes ont une nouvelle fois perquisitionné la maison du couple pendant une dizaine d’heures, selon Midi-Libre, sous le regard attentif de Cédric Jubillar. « Un certain nombre de biens ont été saisis et placés sous scellé pour exploitation », a d’ailleurs déclaré son avocat, Me Jean-Baptiste Alary, au journal local.

Une perquisition avait déjà eu lieu le 24 décembre dans la maison sous l’autorité d’un juge d’instruction toulousain, en présence du mari. Mais « aucune découverte intéressante n’a été faite« , avait alors indiqué la procureure adjointe de Toulouse Alix Cabot-Chaumeton. La maison avait alors été placée sous scellés.

Les enquêteurs privilégient pour l’instant la piste criminelle, un mois après la disparition de cette mère de deux enfants. Une information judiciaire a été ouverte pour « arrestation, enlèvement, détention ou séquestration ». La jeune femme était sortie promener ses deux chiens dans la nuit du 15 au 16 décembre, et n’est plus jamais revenue. C’est son mari, avec qui elle était en instance de divorce, qui a signalé sa disparition aux gendarmes. Ce dernier, qui est présumé innocent, est depuis régulièrement comparé à Jonathann Daval sur les réseaux sociaux. 

La rédaction vous recommande


Lire la suite

Source ici

Leave a Response

10 + seize =

Résoudre : *
6 − 4 =