la belle surprise du FC Lorient de Régis Le Bris

0
29327
La suite après cette publicité

« Je suis très heureux, avec l’enchaînement des matchs, de pouvoir récolter des points. On est contents de voir la ferveur, la communion qui est en train de se créer. Pour nous, c’est un moment exceptionnel. On le vit pleinement. Notre équipe continue à progresser et à avancer dans son jeu. Et quand on récolte les résultats, c’est hyper positif. » Voilà ce que déclarait Régis Le Bris au sortir d’une nouvelle victoire de son FC Lorient contre le FC Nantes (3-2, J7 de L1) il y a peu. Depuis, les Merlus ont grimpé sur le podium de Ligue 1, juste derrière le PSG et l’OM, grâce notamment à 5 succès consécutifs. Une série surprenante, mais qui résulte d’un joli travail du coach de 46 ans.

Successeur de Christophe Pélissier au cours de l’été 2022, Régis Le Bris était à la tête de la réserve lorientaise depuis 2015, après avoir aussi géré les U19 et occupé le poste de directeur du centre de formation du côté du Moustoir. Son manque d’expérience au plus haut niveau ne se fait pour le moment absolument pas ressentir en Bretagne, où il est également passé par le Stade Rennais avec les jeunes. Un peu à l’image d’une figure bien connue à Lorient, un certain Christian Gourcuff, RLB aime faire produire un football de qualité à ses hommes. Un style qui fonctionne jusqu’ici, puisque les Merlus réalisent le meilleur début de saison de leur histoire, et dans lequel les joueurs s’épanouissent.

Un jeune entraîneur aux idées fraîches et un jeu “à la lorientaise”

« Ce qui m’a le plus impressionné, c’est qu’il a été patient, témoignait Enzo Le Fée à L’Équipe. Il nous a laissés le temps en présaison. Quand il expliquait quelque chose, il détaillait pourquoi on le faisait. Niveau compréhension, il a été top. C’est ce qui fait que tout le monde a adhéré à son projet. Là, ça nous réussit. C’est l’entraîneur le plus passionné que j’ai vu dans ma jeune carrière. Il regarde nos matches 6-7 fois, il nous fait des montages individuels, je ne pense pas tout coach fasse cela. Quand on voit le coach aussi investi, on a envie de respecter son travail. Là où il est fort aussi, c’est qu’il arrive à concerner tout le monde. »

Dans un 4-2-3-1 (ou 4-3-3) où les éléments tournent très peu, Enzo Le Fée (2 buts, 1 offrande), Dango Ouattara (4 buts, 5 passes décisives) ou encore Terem Moffi (6 buts) se régalent. Lorient ne possède pas la défense la plus hermétique de l’Hexagone (12 buts encaissés), mais son attaque se veut pour le moins tranchante (17 réalisations, 3ème meilleure attaque de L1 derrière le PSG et le MHSC). Le club breton tire en moyenne 12,8 fois par match et réussit 81,3% de ses passes. Outre la débâcle face au RC Lens (5-2), le FCL n’a concédé qu’un match nul en championnat pour 6 succès. Le Bris a d’ailleurs pris 19 points lors de ses 8 premiers matchs comme entraîneur en L1, soit le meilleur total pour un coach français à ce stade au XXIe siècle.

Le Bris se régale, les Lorientais aussi

« Les idées se discutent avec les joueurs, expliquait le deuxième plus jeune entraîneur de L1 derrière Julien Stéphan (Strasbourg) à [Ouest-France](https://www.ouest-france.fr/sport/football/fc-lorient/entretien-fc-lorient-lyon-son-nouveau-role-sa-methode-ses-influences-regis-le-bris-se-livre-87d1113c-2de7-11ed-82ab-ca288831284e) le 16 septembre dernier. J’ai l’obligation de convaincre que ce qu’on propose est bon pour l’équipe et pour eux. Une fois que cela est fait, normalement ça colle. Le FCL a une histoire autour du jeu collectif, du partage, l’idée de construire à la fois les défenses et les attaques ensemble. (…) En tant qu’entraîneur, je vais pouvoir défendre ces idées-là. » Et Régis Le Bris, « qui se régale », de résumer. « Tout le monde apprécie le jeu au sein du FC Lorient. »

« Il y a 12-13 joueurs qui ont beaucoup joué et qui ont fait des performances de bon niveau, poursuivait le jeune entraîneur français. J’espère que cela va continuer. Et j’espère aussi que ceux qui sont un peu plus loin dans la hiérarchie aujourd’hui continuent de s’engager. On a un besoin d’avoir un groupe capable de prendre la suite des opérations ». Les supporters du FC Lorient, qui ont déjà pris près de la moitié des points en général nécessaires au maintien en fin de saison, espèrent, eux aussi, continuer de se régaler, à commencer par la réception du LOSC. Histoire de respirer un peu et de profiter, après deux saisons compliquées passées dans le bas du tableau.

Plus d’infos sur la publication

Facebook Comments Box