La piraterie en hausse en 2020, le Golfe de Guinée zone « la plus dangeureuse » au monde

Si le trafic maritime s »est contracté en 2020 en raison de la pandémie, les actes de piraterie ont en revanche augmenté, selon un rapport du MICA Center. Le pôle d’expertise français dédié à la sûreté maritime a recensé l’an passé 375 actes de piraterie et de brigandage.

Le Golfe de Guinée, à l’ouest de l’Afrique demeure la zone la plus dangereuse au monde. 142 marins ont été enlevés au large de ces côtes qui comprennent des pays riches en ressources naturelles comme le Ghana, le Togo, le Nigeria, le Cameroun et la Guinée équatoriale.

Au cours des derniers mois, les attaques de navires pétroliers ont grimpé de façon exponentielle et sont souvent l’œuvre de groupes armés opérant avec du matériel sophistiqué.

Les autres zones les plus exposées aux attaques en mer sont le Golfe d’Aden, entre la Corne de l’Afrique et la péninsule arabique, le Golfe du Bengale entre l’Inde et la Birmanie, les détroits de Singapour et de Malacca ou encore la zone des Antilles.

Le bilan mondial 2020 des actes des piraterie demeure cependant nettement inférieur à celui de 2011, au plus fort des attaques au large de la Somalie.

Source ici

Leave a Response

dix-neuf + dix-sept =

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =