Le député uninominal de Matam Minkailou Conté en conclave avec , les sécrétaires généraux de la jeunesse de sa circonscription( interview)

share on:

La rédaction du site guineeprogres.net a tendu ce jeudi 23 juillet 2020, son micro au député uninominal de matam, l’honorable Sekou Minkailou Conte, au sortir d’une concertation avec les sécrétaires généraux de la jeunesse de matam. Il etait question de faire le compte rendu des deux mois de travaux passés à l’hemicycle, ses perspectives et son regard sur la situation sociopolitique de la Guinée.

bonsoir honorable, presentez-vous à nos lecteurs?

Je m’appelle Sekou Minkaïlou Conte député uninominal de Matam à l’Assemblée Nationale.lLe  vous venez de sortir d’une reunion de concertation avec les 24 sécrétaires généraux de la jeunesse de quartiers de Matam et les jeunes leaders de quoi il s’agit?
L’honorable Sekou Minkailou Conte: L’objectif est trés simple. Il s’agit de rendre compte de ce qui s’est passés durant les deux mois de travaux à l’hemicycle, pour ceux qui m’ont mandatés.
Ces derniers doivent être informés ce pour quoi, je suis parti faire à l’Assemblée.
Il reste clair que les sécrétaires généraux et les jeunes leaders jouent un grand rôle dans nos quartiers.Donc, il était impérieux pour moi de les rencontrer, pour les remercier le travail bien fait. Pour cela, je les exhorte à raffermir les liens d’amitié entre tous les jeunes de matam

Vous êtes l’élu de matam, quel serait Votre apport pour satisfaire à la préoccupation des jeunes de la commune ?

L’honorable Sekou Mikaillou Conte:Ce que je peux apporter réellement, c’est les bonnes idées pour que tout se developpe. Je suis l’interface entre les citoyens de matam et le gouvernement guinéen, pour que l’Etat fasse le travail qu’il lui est dévolu.Un travail qui contribue pour le bien étre de matamkas.Si vous remarquez, le député n’a pas un budget pour donner à tout le monde.Mais, il a des idées, si nous conjuguons les mêmes verbes c’est à dire les populations de Matam et les bonnes volontés, nous pourrons contribuer pour le développement de la commune en particulier et la Guinée en général.Il va s’en dire que nous cultivons la paix, la queitude sociale, pour reussir ce pari. C’est en ces mots que j’ai tenu à rencontrer les jeunes leaders et les sécrétaires généraux qui constituent le socle du développement à la base.
Comme vous le savez bien, le président de la République le prof Alpha Condé a dédié ses deux mandats aux jeunes et aux femmes. C’est en cela que le chef de l’Etat entend apporter à la Guinée le changement qu’il faut.

 Beaucoup des maisons de jeunes sont habutés par les citoyens, que ferez-vous pour les récuperer en faveur des jeunes?

Comme je vous ai dit tantôt, ce que je peux faire sincérement c’est de chercher les voies et moyens à ce que les populations de matam soient une populations qui jouit dans la paix.C’est pour quoi, en ma qualité de député, je ferai en sorte que les gouvernants font face à tous les projets générateurs pour la commune. vous avez vu, la jeunesse a besoin des lieux de récreation, les maisons de jeunes sont là pour ça. Dans la commune de matam, il ya beaucoup d’ex permanances qui sont louées aux commerçants qui ne puisent que leur intérèt alors que c’est au peuple d’en tirer profit.C’est ce qui peut developper le pays.

vous êtes élus pour une mandature bien déterminée, peut-on connaître vos perpectives ?

Mes perspectives sont nombreuses, d’abord la commune de matam est une zone stratégique que nous savons tous. Mais, nous devons oeuvrer pour renforcer en premier lieu la paix qui est essentiel pour un developpement harmonieux et radieux.
En second, je me forcerai à ce que nos populations aient le minimuim vital(l’eau, électricité, santé etc). C ‘est ce qui est nécessaire pour tout le monde. Je me battrai pour que cela soit une réalité pour ma commune .C’est vraie qu’il ne faut pas rendre les choses plus facille l pour la jeunesse d’aujourd’hui, par ce que je ne veux pas qu’elle entre dans la facilité.Il faut que les gens cherchent à la sueur de leurs fronts.C’est ce qui peut étre bénefique pour le pays.
Les projets comminautaires on en a, tout de suite avec les sécrétaires généraux et les jeunes leaders, je les ai dit de se retrouver pour identifier tout les problèmes dont matam est confrontés. Je suis dans un quartier, je connais tous les problemes de ce quartier.
Pour cela, j’ai responsabilisé les chefs de quartiers, les sécrétaires généraux, les jeunes leaders et le bureau des femmes pour me remonter tout ce qui ne va pas dans leurs quartiers. A mon tour, je ferai tous les moyens possibles pour resoudre certains.Si je dis que je peux resoudre les problèmes dans tous les quartiers j’ aurais menti aux gens. Mais, je peux donner de bonnes idées et d’orientation pour trouver solution aux problèmes qui assaillent la commune.

Votre regard sur la situation sociopolitique de la Guinée?

Moi, je pense dans le bon sens et c’est cela la réalité.Quand je prends les remous sociaux, il se passe beaucoup de choses.De facto, je prends la défense de la mouvance présidentielle, car je suis élu pour l’intérèt national. Le FNDC qui crie sur tous les toits, à mon humble avis, il n’a plus sa raison d’être. Puisse qu’on veut se cacher derrière le mouvement pour mettre le pays en branle.Je pense que l’opposition doit réflechir, on ne brûle pas sa case à cause d’une moustique. Sinon, tu vas rester au dehors.Je demande humblement à tous les guinéens, puisque nous avons le devoir impérieux de se donner la main, l’opposition comme la mouvance et tout guinén épris de paix d’accepter de vivre ensemble.

C’est la Guinée que devons voir en premier lieux. Ce n’est pas par ce que je veux être au pouvoir que je dois mettre la Guinée en feu.Cela n’est pas normal, donc je demande à tout le monde de se calmer pour que nous developpons ce pays.Aujourd’hui, c’est nous qui sommes au pouvoir,nous allons gérer ce pays pour le bien être de tous les guinéens.

Il va s’en dire que tout le monde ne soit pas unanime à ça. Mais, il serait mieux en tant que pays démocratique d’attendre les élections qui sont mieux placées pour nous départager.Au moment des élections si c’est Paul ou piérre qui va être désigné pour présider à la destinée de ce pays.Je pense qu’on le suivra. En bon réligieux, je pense que c’est ce qu’on dise. Mais en politique, je ne peux que défendre mon parti.Et je demande à tout le monde d’oeuvrer pour la paix dans le pays, car sans elle rien ne sera possible..

Aboubaca Soumah et Alseny Maciré Fofana





Facebook Comments

Leave a Response