L’unification du patronat : « Nous nous ne pactisons pas à cela, (…), et nous resterons sur notre position », dixit Habib Hann

0
47912

Le vendredi 14 janvier dernier, trois plateformes de patronat guinéen était en rencontre avec le président de la transition le Colonel Mamadi Doumbouya pour signifier leur union et a présenté un bureau dont le président est Ansoumane Kaba (GUITER). Face à cette situation,  le CNP-GUINEE dirigé par Habib Hann qui a en son sein 41 fédérations a fait une sortie ce samedi 15 janvier à son siège pour dénoncer leur exclusion à toutes les réunions préalables avec les acteurs du patronat et le ministre du commerce.

Absent du pays et qui a présidé cette rencontre par visio-conférence, Habib Hann, président du CNP-GUINEE a tout d’abord affirmé qu’il est surpris de cet évènement, avant de qualifier de désordre.

« Je suis autant que vous surpris de l’évènement à Conakry, parce que cet évènement ne reflète pas forcement la volonté exprimé par le président de la république. J’ai eu l’opportunité de m’exprimer au président de la république au palais du peuple, j’ai moi-même sollicité qu’il est une restructuration au niveau du secteur privée guinéen. Ceux qui se mascarades aujourd’hui, savent de façon clair un dysfonctionnement fondamental et total au lieu d’aller dans le sens de ce que le chef de l’Etat a demandé à savoir : l’unification des patronats, la réconciliation du secteur privée et la vision commune pour pouvoir l’accompagner, ce n’est pas ce qui se fait. Vraiment c’est le désordre », a-t-il dit.

Par ailleurs, il regrette les démarches menés par d’autres acteurs pour mettre en place ce patronat soit disant unifié et reste sur sa position avec ses fédérations.

« Mais lorsque 2 ou 3 individus se permettent de faire un accord signé et venir montrer au ministre et montrer aux acteurs y compris nous, pour nous dire que voilà ceux qui ont été choisis, mais je suis désolé, nous nous ne pactisons pas à cela et nous prendrons acte et nous resterons dans notre position », a-t-il deploré.

En outre, le président Habib Hann propose une solution enfin de sotie de cette crise de division au sein du secteur privée guinéen.

« Nous devrions nous retrouver de façon à ce qu’il ait une présidence tournante pendant une période précise, pour qu’on nous dise voilà le schéma que nous devrions utiliser pour pouvoir arriver à un congres électif général. De façon à ce que toutes les fédérations patronales qui sont en guinée se retrouvent et qu’elle soit remise à jour fiscalement, juridiquement et légalement pour qu’il ait un congrès électif et celui qui sera élu serait dans une légitimité totale ».

Il faut rappeler que dans une déclaration rendue publique cet après-midi du Samedi 15 janvier 2022, à son siège, les  Fédérations Patronales Membres du Conseil National du Patronat de Guinée (CNP-Guinée), en Assemblée Générale extraordinaire avec les Membres  Bureau Exécutif a constaté avec regret les agissements claniques et  discriminatoires de quelques individus au sein des Organisations Patronales  en Guinée.

Fatoumata Camara

622004320

Facebook Comments Box