Mairie de matam: le maire et son adjoint dans un dossier d’escroquerie…

share on:

Après un an et demi de leur installation   l’executif communal de matam s’est fait remarqué dans le mauvais sens. Etant la plus importante commune de la capitale sur le plan economique, elle regorge le grand marché de Madina et les plus grandes gares routières et  entreprises du pays. Sa population  revait fort à l’arrivée de la nouvelle équipe ayant à sa tête le maire de l’ufr Mr seydouba sackho. C’est la seule commune obtenue par ce parti au plan national.

Ce desespoir des citoyens de matam s’explique par le manque de visibilités des actions de developpement local( pas d’écoles, pas de centre de santé, pas de maisons des Jeunes dignes de noms. une gestion très opaque des affaires economiques et administratives.
Si les choses se passaient normalement, cette commune devait être la première de la capitale. Malheuresement la deception est immense. La conséquence de cette déception est dûe par la dégradation des infrastructures de bases et le manque d’emploi jeunes de la commune.

Force est de croire que cette gestion catastrophique se débouche sur une plainte de l’entreprise Guinée étoile emmergeante contre le maire Sackho et  son adjoint Ismael Condé . Cette réalité constitue un cas de flagrant delit impliquant les deux premiers responsables de Matam qui ont signé un contrat en catimini. Selon les investigations, ni les conseillers élus ni le reste des membres de l’executif communal n’ont été informés de ce contrat illegal.

Selon le code des collectivités, les contrats engageant les communes face aux entreprises doivent être votés en session plenière. Toutes ses procedures ont été violées, c’est une grande trahison pour les citoyens de matam qui sont gérés par des bandits à colles Blancs. Le mininium que nous attendons de leur part, c’est la demission pour obtenir une once de dignité de leur part. La situation est compliquée pour ces deux cadres qui risquent la prison au delà de leurs postes.

C’est très décevant de nos jours que la population se fasse arnaquer par les faux politiciens de leur acabit . Un grand avertissement pour la population locale qui doit obligatoirement exiger des debats politiques à la place des compromis entre leaders politiques au sommet. Desormais tout doit partir des réalités du terrain pour obtenir plus d’impacte positif en faveur des citoyens. Pour l’heure,  les regards sont fixés vers la justice qui doit absolument dire le droit pour le bien de tous.

Nous y reviendrons

Mamadouba SOUMAH







Facebook Comments

Leave a Response