Manque du carburant : le DG de la société Sonap Mr. Doumbouya apporte des explications

0
856593

Pour lever l’équivoque concernant la punerie du carburant de Conakry a l’intérieur du pays, le DG de la société Sonap Mr. Doumbouya s’est exprimé ce jeudi 30 juin 2022 dans une émission à grande écoute qui est celui de “mirador” en rassurant au peuple de Guinée qu’ il y’a plus de 7 millions de litres qui sont dans les bacques.

A l’entame de ces propos, le directeur général de la société Sonap, Mr. Doumbouya c’est d’abord penché sur la situation qui préoccupe actuellement les guinéens concernant la puneri du carburant, le gouvernement guinéenne a travers la direction générale de la société Sonap se bat du jour au lendemain pour satisfaire les guinéens. “Aujourd’hui, c’est normal que les citoyens s’inquiète vraiment parce que quand ça ne va pas il faut le dire, mais actuellement la sicoge qui est entrain de se passé dans la cité c’est dû aux mauvaises personnes qui ont fait croire aux gens que le carburant va se manquer. Donc c’est normal pour ces citoyens lamda d’aller chercher le carburant, alors que cela ne doit pas être cas puisque depuis qu’on a eu le feu vert de commencer le dépotage, et de servir la LGP à travailler du 06h à 22h même dimanche pourque tout le monde soit servir”. A t-il affirmé.

“A Conakry, celà ne se justifie pas vraiment je peux comprendre qu’à l’intérieur du pays parce que les camions ne sont pas encore rentrée dans certains endroits, mais ils sont en route, mais cette sicoge ça ne justifie pas si seulement ce n’est pas de la mauvaise volonté de certains personnes. Aujourd’hui ce sont les institutions financières qui ont pris devant, et qui ont même fait des réunions avec le gouverneur de la BCRG, le ministre de l’économie, et de finance ainsi que les pétroliers pourque qu’ ensemble qu’on puissent trouver des solutions adéquates à ce problème qui fait entrain de déranger les guinéens”. A t-il martelé.

“Aujourd’hui, il y’a la ligne d’acceptation des pays, et généralement il y’a avait pas de problème l’orsque c’était dans les bains de 65 millions par mois, mais avec la crise Ukrainien maintenant nous sommes dans les environs de 125. Donc avec le risque et tout, il a fallu que certains institutions financières se fassent revalidé par leur banque confirmatrisse “par exemple une banque qui devrait financé 5 millions maintenant doivent financé 20 millions”. A t-il expliqué.

Pour rassuré les guinéennes, le DG de la Sonap dit ceci.”Nous avons une quantité de 7 millions de litres qui est au niveau des bacques. Il y’a un bateau qui doivent venir le 4, un autre le 7, et un autre le 12″. A t-il précisé. Le DG de la Sonap.

Aboubacar ll Sylla
626007479

Facebook Comments Box