Marché Avaria (Madina): la Sobragui entretient le danger de mort…

share on:

La cohabitation des grandes unités indistrielles avec les marchés constitue une menace enorme pour la securité de la population. Cette menace s’explique par la toxicité des produits chimiques et par la dangerosité de l’utilisation de l’electricité à hautes teneurs. C’est le cas justement de la Sobragui qui, dans l’anarchie de ses hautes installations électriques peuvent endeuiller des familles et appauvrir des milliers de commerçants de leurs biens, en cas d’incendies selon cet activiste.

Selon lui, en janvier dernier un grand incendie s’était produit au Marché avaria de Madina qui aurait fait d’importants dégats matériels, le pur avait été par le fait que l’incendie s’était declenché nuitamment. Depuis plusieurs mois après un bras de fer qui oppose le marché avaria et la sobragui , les autorités ont été saisies à tout les niveaux face à l’insistance de la societé de maintenir coûte que coûte ses installations hautes tensions à l’interieur du marché avaria. Il serait important de rappeler la responbilité future de la Sobragui en cas d’éventuels accidents à l’interieur du marché. Vaut mieux prevenir que guérir, nous interpellons l’opinion de cette situation très dangereuse qui risquerait de produire de graves dégâts materiels et de pertes en vies humaines.

« Notre cri de detresse s’adresse directement au President de la Republique son excellence professeur Alpha Condé qui connaît l’existence de ce marché en le rebaptisant marché du changement. Nous lui demandons de donner des instructions pour que ces installations hautes tensions dévient le marché via l’autoroute pour acceder dans la cour de la Sobragui » nous confie-t-on.

Ces femmes accusent aussi la societé EDG pour complicité et corruption pour maintenir ce danger de Mort contre les pauvres femmes qui cherchent le quotidien .

A preciser que cette installation haute tension a trouvée ces femmes vendeuses sur les lieux , les masses electriques sont courantes . Certaines ONG ecologistes plaident même pour le transferement de cette usine dans la zone industrielle de kagbelen pour une question de securité des paissibles populations pour sauver des vies humaines. Une petition serait en cours pour obtenir gains de causes.

Toutes nos tentatives pour recouper cette information au niveau du Directeur Général (M.Guy Lecloux) et le Directeur Commercial (M.Dioubaté) ont été vaines.

Mory Soumaoro, Activiste de la societé civile.

Téléphone : +224 624773654

Facebook Comments

Leave a Response