Pourquoi Microsoft négocie le rachat de TikTok ?

share on:

Microsoft ambitionne d’acquérir le service de partage vidéo TikTok aux États-Unis, de quoi renforcer son positionnement dans les plateformes communautaires.

Dimanche, Microsoft a confirmé négocier le rachat de l’activité américaine du service TikTok auprès de sa maison mère chinoise ByteDance.

TikTok, application de partage vidéo prisée des adolesctents, est menacée d’interdiction aux États-Unis pour des raisons de « sécurité nationale », selon l’administration Trump.

Après un entretien entre Donald Trump, président des États-Unis, et Satya Nadella, CEO de Microsoft, la firme a communiqué sa volonté de poursuivre les pourparlers engagés.

La décision devrait être rendue d’ici le 15 septembre au plus tard.

Vidéo, cloud et sécurité

TikTok compte près d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, dont 100 millions d’utilisateurs environ aux États-Unis. Un succès renforcé en période de pandémie chez les amateurs de vidéos musicales courtes à partager.

Si la transaction se faisait, Microsoft pourrait :

1. Contrôler et exploiter le service TikTok aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Obtenir le soutien d’actionnaires minoritaires américains.

2. Héberger et sécuriser les données des utilisateurs (américains) du service sur ses propres infrastructures cloud basées aux États-Unis.

3. Renforcer le positionnement du groupe dans les plateformes communautaires. Et ce après le rachat du réseau social professionnel LinkedIn pour 26,2 Md$ en 2016 et de la plateforme de gestion de développement logiciel GitHub pour 7,5 Md$ en 2018.

4. Ne pas se laisser déborder par Facebook, Google, Apple et consorts.

« Cette nouvelle structure s’appuierait sur l’expérience que les utilisateurs de TikTok aiment actuellement, tout en ajoutant des protections de sécurité, de confidentialité et de sécurité numérique de classe mondiale », a expliqué Microsoft dans son billet de blog.

TikTok, de son côté, a voulu rassurer. « Nous sommes ici pour rester », a déclaré dans une vidéo Vanessa Pappas, responsable de l’activité aux États-Unis. Elle a réaffirmé son soutien à la communauté « d’artistes et de créateurs » et aux 1500 employés américains du service.

(crédit photo : Thomas Hawk on Visual hunt / CC BY-NC)







Facebook Comments

Leave a Response