Recettes fiscales : la 1ère édition de la journée du civisme fiscal lancé  

0
30691

Ouvrant la cérémonie du lancement de cette activité des journées du civisme fiscal en Guinée autour du thème  » la fiscalité au service du développement ». le premier ministre chef du gouvernement, Mohamed Béavogui a mis l’occasion à profit pour dire que l’objectif c’est de permettre à tout un chacun  de s’acquiter de leur impôt en vue de permettre à notre pays d’aller de l’avant.

Pour le premier ministre,  « le processus de refondation lancé par le président du CNRD chef de l’Etat, le colonel Mamadi Doumbouya exige de chacun d’entre nous d’avoir un  comportement, et une attitude pour lequel on doit se battre vraiment. Celà passe entre nous par le respect des obligations fiscales de chacun d’entre nous ».

 « Le rôle du gouvernement c’ est de concevoir, mettre en œuvre les politiques publiques créer des investissements, et améliorer les conditions de vie des populations guinéennes, pour celà, il faut des ressources ». A t-il ajouté.

 « Les recettes fiscales  mobilisées par les régies financières sont des ressources sur les quelles les guinéens doivent  faire  pour permettre à l’Etat d’assurer et faire l’amélioration des cadres de vie de nos populations ».  A t-il martelé.

  » Nous avons engagé plusieurs mois de sécuriser les recettes de  l’Etat pour nous permettre de bien aider nos paisibles populations, mais celà ne peut pas  se passer sans  que chacun d’entre  nous s’acquitte de leur obligation pour payer leur impôt ». A t-il conclu.

Pour le ministre du budget, Moussa Cissé a d’abord remercié le président de la transition pour son implication pour la réussite de cet événement. Pour lui, ces journées vont être mis à profit pour convaincre chaque citoyen guinéen sur le caractère vital de l’impôt dans le fonctionnement de l’Etat.

« Sans impôt pas d’État. Donc pas de service public, pas même de démocratie. Payer ses impôts est un acte de dévouement inconditionnel et de solidarité du citoyen ou du résident pour la collectivité dans laquelle il vit. Cela implique de la part des autorités le besoin d’établir une relation transparente fondée sur le respect des droits et des obligations » . A   t-il affirmé.

« Une fiscalité juste et transparente doit permettre à notre pays d’augmenter sa capacité d’investissement et d’attirer les capitaux étrangers tout en renforçant la cohésion sociale ». A t-il ajouté.

A rappelé que  cet activité est  à sa première édition.

Aboubacar ll Sylla

626007479

Facebook Comments Box