Quinze ans, dix mois et vingt-sept jours. Roger Fernandes est devenu, en marquant de la tête dimanche avec le Sporting Clube de Braga contre Moitense (0-5, Coupe du Portugal), le plus jeune buteur de l’histoire du football professionnel portugais au XXIe siècle. Un évènement marquant pour la carrière du jeune ailier, qui fêtait là sa troisième apparition de la saison avec l’équipe première seulement.

La suite après cette publicité

Évidemment, le gamin, lancé à l’heure de jeu par Carlos Carvalhal, est à l’honneur au Portugal. «Le petit Roger, héros de la fête de la Coupe», résume A Bola pour «ce moment d’histoire», tandis que Record évoque «un après-midi inoubliable» pour le jeune garçon. Le coach bracarense a savouré l’instant et rendu hommage à son jeune protégé. « J’étais très heureux pour le garçon. Il a vécu des moments difficiles Et c’est pourquoi, quand quelqu’un réussit, sa réaction est sincère, et la mienne aussi », a-t-il glissé en conférence de presse d’après-match.

Des débuts historiques, un mercato déjà animé

Interrogé par la radio portugaise TSF, son représentant Eusébio Mango a apprécié le moment et remercié Braga et son entraîneur. «Je remercie l’entraîneur Carlos Carvalhal. Il est le grand responsable de sa progression. Il n’est pas facile de miser sur un gamin de 15 ans et il a eu ce courage. On ne peut que le remercier. Roger ne pense qu’à jouer. Si tu lui enlèves le ballon, il pleure. Il sort de l’entraînement, il s’enferme chez lui et passe des heures et des heures à regarder du foot», a-t-il lancé au sujet de son poulain avant d’évoquer, déjà, son avenir.

Le «talentueux» Roger, comme le présente O Jogo, suscite en effet déjà une certaine agitation. «Je manquerais d’élégance en donnant les noms, mais il y a un club italien, deux clubs anglais, deux écuries espagnoles et un grand du Portugal qui veulent Roger. (…) J’ai déjà reçu des offres hors du commun, on peut même dire folles, de celles qui t’empêche de dormir, mais tout passera par Braga. Il ne quittera Braga que lorsqu’Antonio Salvador (président de Braga) le souhaitera», a confié l’agent.

Le ton est donné. Les Arsenalistas attendent que le virevoltant gaucher, cousin d’une autre promesse du football portugais Joelson Fernandes (18 ans, prêté deux ans au FC Bâle par le Sporting CP), fête ses 16 ans pour pouvoir lui faire signer son premier contrat professionnel et sans doute y insérer une clause libératoire à la hauteur de son talent. Évidemment, tout cela demande confirmation, mais l’éclosion de Roger méritait bien d’être signalée. Talent à suivre.



Source ici

SHARE