Société | Opinions : Des usagers de la route s’expriment sur les feux de circulation dans Conakry

0
32989

Longtemps les oubliés du paysage urbain de Conakry, les feux tricolores font timidement leur retour dans notre capitale. Ceci s’explique grâce à la rénovation et à la pose de nouveaux panneaux de signalisation.

Ce retour considéré comme une véritable « renaissance » est accueilli favorablement par la majorité des citoyens. Mais si beaucoup de Conakrykas se sont réjouis de cette nouvelle mesure, d’autres par contre ont choisi de les ignorer, tout simplement…..

Que pensent les usagers de la route de ces feux ? Est-ce que cela améliore leur quotidien ou bien le complique-t-il ? C’est pour répondre à cette question que Rarili News s’est rendu aux carrefours de Lambanyi et de Taouyah (Transit) pour sonder les opinions.

Mohamed Keita, un des taxis motards stationné au carrefour de Transit, nous raconte :

« Moi je dirais que ça a beaucoup facilité mon travail, parce qu’avec ça, si tout le monde les respecte, il y aura moins d’accidents. Ici à Taouyah, la plupart des gens les respectent. Ceux qui ne respectent pas les feux tricolores le font par refus. En ce qui concerne les piétons, ils ont du mal à traverser parce que le changement de couleur se fait très rapidement. Le changement c’est très rapide : moins de 15 secondes ! »

Plus loin, Souleymane nous explique les raisons du non-respect des feux tricolores qu’il juge plausibles :

« Ceux qui ne respectent pas les feux tricolores : c’est dû à l’ignorance ! Il y en a qui ne connaissent pas la différence entre feu rouge et feu vert. Vous savez, nous sommes dans un pays où le taux d’analphabétisme est élevé. Donc ce n’est pas tout le monde qui connaît cette différence entre le feu vert et le feu rouge. Certes il y a des conducteurs de cylindrées [ndlr : de voitures] qui connaissent la différence, et pour eux c’est un refus… Mais parmi les piétons, il y en a qui ne connaissent pas la différence. »

Pour terminer, nous avons aussi tendu le micro à un policier qui a accepté de nous parler sous couvert d’anonymat :

« Vraiment, ces panneaux améliorent beaucoup notre travail. Là où je suis, je suis très content ! Parce que c’est pas comme avant. On était canalisés au milieu du carrefour. Notre sécurité s’est donc beaucoup améliorée grâce à cela. »

Alpha Oumar Baldé

(function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagNom(s)[0];if(d.getElementById(id))return;js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=”https://connect.facebook.net/en_US/sdk.js#xfbml=1&version=v2.8″;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}(document,’script’,’facebook-jssdk’));(function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagNom(s)[0];if(d.getElementById(id))return;js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=”https://connect.facebook.net/en_US/sdk.js#xfbml=1&version=v2.8″;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}(document,’script’,’facebook-jssdk’));

Lire plus ici …

Facebook Comments Box