« Je voulais être reporter, écrire sur les gangsters… et sur le sport »

Le 18 septembre prochain sortira sa nouvelle pépite : « Un Jour de Pluie à New York ». Avec Timothée Chalamet et Elle Fanning en tête d’affiche, Woody Allen, 83 ans, immortalise sa ville de cœur tout en entremêlant, avec pétillement, la nostalgie et le romantisme. Rencontre.

Il a mis du temps à arriver. Et pour cause, les choses n’ont pas été de tout repos. En salles le 18 septembre, Un Jour de Pluie à New York de Woody Allen avait vu sa sortie gelée par son distributeur, le studio Amazon. En cause ? Le renouvellement des accusations d’agression sexuelle portées par la fille adoptive du réalisateur, Dylan Farrow. A l’image des comédiennes Selena Gomez et Rebecca Hall, Timothée Chalamet, qui y campe le héros, avait décidé, au cœur des mouvements Time’s Up et Me Too, de désavouer Allen pour reverser son cachet à plusieurs associations de soutien aux victimes de viol, de harcèlement et aux personnes LGBTQ+.
Après les remugles (Woody Allen a été acquitté), voilà que cette nouvelle réalisation au charme fou est désormais prête à être savourée pour ses qualités d’écriture et d’interprétation. On y suit deux étudiants, Gatsby (Timothee Chalamet) et Ashleigh (Elle Fanning), dans une escapade new-yorkaise qu’ils espèrent magnifique. Mais leur week-end en amoureux, ultra pluvieux de surcroit, ne se passe vraiment pas comme prévu. Ils seront séparés par les aléas et les surprises de la vie et devront, en 48h, essayer de mieux se connaître et se réaliser.
Nous avons rencontré un Woody Allen détendu et souriant, toujours enclin à parler de la Grosse Pomme, de jazz et de romantisme.   





Facebook Comments

Leave a Response