La dépendance aux jeux vidéo a déclenché une guerre culturelle en Chine — et elle a d’énormes répercussions pour le plus grand éditeur de jeux au monde

La Chine est le plus grand marché du jeu vidéo au monde et Tencent est le plus grand éditeur de jeux vidéo. Reuters

  • Tencent, le plus grand éditeur de jeux vidéo au monde, mettra en place des restrictions d’âge pour tous ses jeux en Chine d’ici 2019.
  • Les identités des joueurs seront vérifiées à l’aide de la base de données nationale des citoyens chinois et les joueurs de moins de 18 ans verront leur temps de jeu limité à une ou deux heures par jour.
  • Tencent est également en train de tester un logiciel de reconnaissance faciale dans deux villes pour faciliter la vérification des joueurs.
  • La vérification obligatoire et les limitations de temps arrivent au moment où les autorités chinoises envisagent de nouvelles réglementations pour lutter contre la dépendance aux jeux vidéo.

L’éditeur de jeux vidéo chinois Tencent prévoit d’imposer des restrictions d’âge pour tous ses jeux en Chine d’ici 2019 et continuera d’utiliser la base de données nationale des citoyens chinois pour vérifier l’identité des joueurs.

La nouvelle politique vise à limiter le temps de jeu des enfants, les autorités chinoises continuant d’exprimer leurs préoccupations concernant la dépendance aux jeux vidéo. Tencent est le plus grand éditeur de jeux vidéo au monde et la Chine en est le plus grand marché, générant un chiffre d’affaires annuel de plus de 34 milliards de dollars (environ 29,5 milliards d’euros), selon le site NewZoo.

La popularité croissante des jeux vidéo a créé un conflit culturel dans le pays, les critiques affirment que le jeu vidéo est un passe-temps qui n’est pas productif et potentiellement addictif pour la jeunesse chinoise. Depuis l’année dernière, les régulateurs ont lentement limité l’approbation des nouveaux jeux et ont empêché les éditeurs de monétiser des jeux déjà populaires.

En réponse aux critiques et aux recommandations du gouvernement, Tencent a commencé l’année dernière à mettre en place une limite d’âge pour son jeu le plus populaire, « Honor of Kings ». Les joueurs de moins de 18 ans ne pouvaient jouer que deux heures par jour, alors que ceux de moins de 12 ans étaient limités à une heure par jour. La société a annoncé sur Weibo, un réseau social chinois, qu’elle élargirait bientôt la stratégie à ses 10 jeux mobiles les plus populaires, et que d’autres jeux pour PC et pour mobiles bénéficieraient du même traitement l’année prochaine.

Tencent a récemment annoncé que tous les joueurs devront vérifier leur identité en utilisant leur système RNIS (Real Name Identity System) pour pouvoir jouer à « Honor of Kings ». Selon le cabinet d’études Niko Partners, le nom et l’âge de chaque joueur sont comparés à la base de données nationale des citoyens gérée par le Ministère de la Sécurité publique de la République populaire de Chine. En septembre, Tencent a également commencé à tester un logiciel de reconnaissance faciale auprès de milliers d’utilisateurs sélectionnés au hasard, résidant à Pékin et Shenzhen.

Bien que le système de vérification et les limites d’âge soient conçus pour traiter l’impact potentiellement négatif des jeux vidéo sur les enfants, il soulève de nouvelles questions sur le respect de la vie privée des joueurs. « Honor of Kings » à lui seul compte plus de 200 millions de joueurs et Tencent recueille des informations sur chacun d’entre eux, qu’il peut ensuite vérifier auprès du gouvernement chinois.

Actuellement, les joueurs jouant à des jeux de Tencent en dehors de la Chine ne sont pas soumis à ce processus de vérification.

Version originale: Kevin Webb/Business Insider US

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi :
Under Armour et la NBA s’allient avec Tencent pour faire leur entrée dans le gigantesque marché du eSport en Chine qui rassemble 400 millions de joueurs

VIDEO: Voici ce que ça fait de voler à plus de 900 km/h dans un jet de combat avec des pilotes d’élite



LINK NAME pour Guineemail.com

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here