la justice administrative annule la procédure d’attribution de la concession du terminal à conteneurs de Douala – JeuneAfrique.com

share on:

Vue du terminal à conteneurs du port de Douala, au Cameroun. © Bolloré Logistics

Au Cameroun, le juge administratif de Douala donne raison au consortium qui estimait avoir été injustement écarté de la présélection, en annulant la décision du patron du Port autonome de Douala du 8 janvier.


Une accélération inattendue. Le juge administratif de Douala a annulé, le 26 décembre, la décision de Cyrus Ngo’o, directeur général du Port autonome de Douala (PAD), prise le 8 janvier, présélectionnant les cinq candidats à l’attribution de la concession du terminal à conteneurs de Douala-Bonabéri.

« Ce jugement était en principe attendu vers mars 2020, au regard des lenteurs de la justice camerounaise. Le fait qu’il soit rendu à cet instant n’est pas sans rapport avec l’instruction du président Paul Biya du 23 octobre de geler le processus en attendant la fin des procédures judiciaires », observe une source proche du dossier.

Cette décision fait suite à une requête du 12 juillet du consortium constitué de Bolloré et de APMT, filiale de Maersk, actionnaires de référence de Douala International Terminal (DIT) qui gère cette plateforme portuaire jusqu’au 31 décembre.

Le bras de fer judiciaire de 2019 au Cameroun

S’estimant injustement écartés du processus et ayant saisi le PAD pour en connaître les raisons, Bolloré-APMT a appuyé sa plainte sur trois séries de considérations :







Facebook Comments

Leave a Response