où sont les riches en Afrique ? – JeuneAfrique.com

share on:


La banque mauritienne Afrasia publie la troisième édition de son classement. Quels pays africains sont les plus aisés et accumulent le plus de richesse privée ? Analyse.


Quels pays accumulent le plus de richesse privée, où sont les patrimoines les plus élevés, et comment évoluent-ils?  Où sont les villes les plus riches ou les plus chères…? Alors que la richesse totale détenue en Afrique « n’a augmenté que de 14 % ces dix dernières années (2008-2018) », le rapport Afrasia Africa Wealth Report 2019 dresse un bilan classé des contributions de 17 pays africains à ce classement.

Faute de sources suffisamment fiables, les données concernant l’Algérie, la RDC et le Zimbabwe n’ont pas été retenues par Afrasia.

Mais qu’entend Afrasia par richesse totale ? Il s’agit des « avoirs nets détenus par l’ensemble des individus vivants dans un pays, comprenant tous leurs actifs (immobiliers, liquidités, actions, intérêts commerciaux) moins les passifs », précise d’emblée le rapport. De fait, en terme de « richesse totale » les états les plus peuplés seront avantagés.

Pour poser certaines bases, Afrasia rappelle qu’avec 16 % de la population mondiale (1,2 milliards d’habitants) et 2,2 billions de dollars de richesse totale, l’Afrique ne possède que 1 % de la richesse mondiale (environ 204 billions de dollars). En moyenne, la richesse net par africain est de 1 900 dollars, contre 27 000 $ au niveau mondiale.

• Perspectives

Les auteurs du rapport prévoient une augmentation de 35 % de la richesse totale détenue sur le continent africain au cours des dix prochaines années, atteignant 3 billions de dollars américains d’ici 2028. Selon ces analystes de la banque mauritienne : Maurice, le Ghana, le Rwanda et l’Ouganda sont en passe d’émerger comme les pays les plus performants en Afrique, avec une augmentation de leur richesse supérieure à 100 % au cours des dix prochaines années.

En revanche, l’Afrique du Sud, la Tanzanie et la Côte d’Ivoire devraient continuer à connaître une croissance modérée de leurs richesses, de l’ordre de 30 % alors que le Maroc, l’Égypte et le Nigeria risquent d’éprouver des difficultés en raison de leur faibles perspectives de croissance (de 10 % à 20 %).

• Le cas sud-africain

Malgré les difficultés croissantes qui affectent l’administration sud-africaine, le pays reste le plus riche du continent avec une richesse totale de 649 milliards de dollars. Plusieurs facteurs ont contribué à ces mauvaises performances au cours de la dernière décennie indique le rapport qui cite notamment la mauvaise gestion de ses grandes entreprises publiques, la baisse de sa monnaie, la morosité du marché immobilier local et l’exode des personnes fortunées.

• Le cas mauricien

« Au cours de la dernière décennie, Maurice a été le pays le plus performant d’Afrique et le deuxième au monde, derrière la Chine, en terme de croissance des richesse » affirme le rapport, qui justifie notamment cette évolution positive pour ses citoyens les plus riches par la « sécurité » économique du pays, son secteur financier « florissant », la hausse des prix de l’immobilier, et la forte croissance du nombre de personnes qui sont au moins millionnaires.

Les villes passées au crible

Cliquez ici pour retrouver l’étude d’Afrasia dans son intégralité.







Facebook Comments

Leave a Response