PC : le marché relancé en 2019, après 7 ans de baisse

share on:

Malgré la pénurie de processeurs Intel, Lenovo, HP et Dell ont largement bénéficié de la migration de parcs vers Windows 10 opérée en entreprise en 2019.

Après sept années consécutives de baisse, le marché mondial du PC a sensiblement progressé en volume sur l’année 2019, ont constaté Gartner et IDC dans leurs études.

Selon des données préliminaires du cabinet Gartner, 261,2 millions de PC de bureau (desktops) et d’ordinateurs portables ont été vendus en 2019 (+0,6% par rapport à 2018), dont 70,6 millions d’unités livrées sur le seul quatrième trimestre 2019 (+2,3% par rapport au T4 2018). Ces données prennent en compte les ventes de PC de bureau, PC portables et ultraportables (comme les Microsoft Surface), mais pas les Chromebooks ou les iPad.

IDC, de son côté, annonce 71,8 millions de PC « traditionnels » vendus d’octobre à décembre 2019, soit une hausse de 4,8% en comparaison du T4 2018. Pour l’ensemble de l’année, 266,69 millions d’unités sont annoncées, un chiffre en croissance de 2,7% par rapport à 2018. IDC prend en compte les desktops, les PC portables et les notebooks (Chromebooks inclus), sans oublier les stations de travail. En revanche, les tablettes et les serveurs x86 sont exclus.

Malgré ces différences d’approche, les deux sociétés d’études font le même constat : la fin du support gratuit de Windows 7, fixée ce mardi 14 janvier, profite à l’écosystème du PC.

Windows 10 en force

« Le marché des PC a connu pour la première fois depuis 2011 une croissance, tirée par la demande dynamique des entreprises pour une mise à niveau [de leur parc informatique] vers Windows 10, en particulier aux États-Unis, dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) et au Japon », a déclaré Mikako Kitagawa, analyste principale chez Gartner.

La tendance devrait se poursuivre après la fin de vie de Windows 7, grâce notamment aux mises à niveau de parcs PC attendues dans « les régions et marchés émergents, comme la Chine, l’Eurasie » et certains pays d’Asie/Pacifique, a précisé l’analyste.

Toutefois, selon Gartner et IDC, la croissance durable ne se fera pas sans innovation.

Pour Ryan Reith, vice-président de programme chez IDC, « le marché aura encore des défis à relever, mais cette année a montré clairement que la demande de PC est toujours là, malgré l’arrivée de formats émergents et la montée en puissance de l’informatique mobile. »

De surcroît, en dépit de la pénurie de processeurs Intel, Lenovo, HP et Dell ont tiré profit de la migration vers Windows 10 du parc PC en entreprise.

Lenovo domine

Les trois fabricants ancrés sur le segment entreprise se sont arrogés près de 65% du marché sur l’année 2019, en légère hausse par rapport à à 2018.

En 2019, le groupe chinois Lenovo domine avec une part de marché de 24% et des ventes en hausse de 8% à 62,9 millions d’unités vendues, selon Gartner.

HP, avec une part de 22,2%, est second. Les ventes mondiales de PC du groupe américain ont progressé de 3% à 57,9 millions d’unités.

Dell a conforté sa troisième place avec une part de 16,8% sur l’année et une progression de 5,2% de ses ventes de PC à 43,9 millions d’unités.

En revanche, Apple, Acer et Asus ont vu baisser leurs ventes sur l’année 2019.

(crédit photo de une : via Pexels)





Facebook Comments

Leave a Response