qui sont les femmes qui l’accusent ?

share on:

Harvey Weinstein sera jugé pendant 6 semaines lors d’un procès débutant le 6 janvier 2020 à New York. Deux femmes témoigneront contre le producteur de cinéma, qui a été accusé de viols et d’agressions sexuelles par plus de 80 plaignantes depuis 2017. Qui sont-elles ?

Stars ou anonymes, elles sont nombreuses à avoir accusé Harvey Weinstein. Le très attendu procès du producteur de cinéma s’ouvre ce 6 janvier 2020 à New York pour six semaines. L’homme de 67 ans sera jugé pour viols et agressions sexuelles lors de son règne à Hollywood. Sur les 80 plaintes féminines émises, seules deux ont été retenues, dont celle de Mimi Haleyi, chargée de production. Elle n’avait que 20 ans lorsqu’elle a rencontré le magnat d’Hollywood pour la première fois au Festival de Cannes en 2006. Elle a raconté son agression lors d’une conférence de presse en 2017  : ce dernier l’aurait d’abord sommée de lui faire un massage, ce que la jeune femme a refusé. Puis, il aurait forcé, plus tard, la porte de son appartement. Invitée chez le cinéaste, Mimi Haleyi se serait rendue peu de temps après chez l’accusé, effrayée à l’idée qu’il ne détruise sa carrière. Il l’aurait alors entraînée dans une chambre pour enfant pour lui faire un cunnilingus forcé alors qu’elle avait ses règles. La seconde plaignante, qui accuse Harvey Weinstein de viol dans une chambre d’hôtel en 2013 a, quant à elle, souhaité gardé l’anonymat. 

Affaire Weinstein : les stars en soutien

Au total, ce sont plus de 80 femmes qui ont accusé le producteur déchu. Si seulement deux d’entre elles seront appelées pour témoigner contre leur supposé bourreau, elles pourront compter sur le soutien de nombreuses célébrités ayant porté plainte contre l’ex-époux de Georgina Chapman, depuis 2017. En effet, Asia Argento, Judith Godrèche, Salma Hayek, Uma Thurman, Angelina Jolie, ou encore Léa Seydoux ont dénoncé les actes du prédateur. L’actrice Annabella Sciorra (Les Soprano) sera entendue comme témoin d’une agression sexuelle prédatrice, compte tenu de la prescription des faits, remontant à 1993. Le patron de Miramax risque la prison à perpétuité.

Affaire Weinstein : de #MeeToo à #NousToutes

Depuis l’éclatement du scandale en octobre 2017. un véritable mouvement est né, à l’initiative de Rose McGowan (Charmed), l’une des premières à dévoiler le comportement d’Harvey Weinstein. Avec #MeToo, les femmes ont pu libérer une seule et même parole, faisant tomber l’un des hommes les plus influents aux Etats-Unis. Deux après, le combat n’a pas faibli. En France, l’association Nous Toutes milite et œuvre pour les victimes, dénonçant chaque féminicide sur les réseaux sociaux et à travers des manifestations rassemblant plus 49 000 personnes dans les rues. 





Facebook Comments

Leave a Response