Réseau Talitha Kum: dix années d’engagement contre la traite humaine

share on:

L’Union internationale des supérieures générales (UISG) s’apprête à célébrer à Rome le 10e anniversaire de son réseau Talitha Kum, destiné à la lutte contre la traite des personnes. Du 21 au 27 septembre prochain, des dizaines de déléguées se réuniront pour discuter de l’avenir du réseau et valoriser des exemples de réussite.

Mihaela est une Roumaine de 27 ans. Après avoir connu la rue et la prostitution, elle étudie aujourd’hui le droit pour aider ceux qui ont été victimes de la traite. Paola, ancienne guérillero des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie, est aujourd’hui entrepreneure et confectionne des piñatas pour des fêtes d’enfants. Voilà un modeste aperçu des dix récits recueillis par les sœurs engagées au sein du réseau Talitha Kum, et qui seront mis en valeur à l’occasion de ce 10e anniversaire.

86 déléguées de 48 pays participeront à cette première assemblée générale du réseau. Elles présenteront le travail effectué par les religieuses pour lutter contre l’esclavage. Ce dramatique phénomène concerne aujourd’hui au moins 40 millions de personnes, dont 70% de femmes et d’enfants (Unodc, 2019). 

Dix religieuses récompensées

Sr Patricia Murray, secrétaire exécutive de l’UISG, et Sr Gabriella Bottani, coordinatrice internationale de Talitha Kum, feront le point sur l’engagement du réseau dans le monde. Les réussites et les projets en cours seront racontés en direct par des religieuses et des survivantes de la traite, comme la nigerianne Blessing Okoedion, maintenant écrivain et médiateur culturel. Un prix spécial sera décerné à dix sœurs qui se sont distinguées par leur engagement et ont offert un soutien décisif au développement de réseaux de lutte contre la traite.

De nombreux experts internationaux participeront à la conférence et donneront un aperçu du phénomène de la traite. Ils contribueront également à la préparation de lignes directrices qui guideront le travail des réseaux dans les prochaines années.

Le soutien du Saint-Père

Le 26 septembre, les 86 déléguées rencontreront en audience le Pape François, qui a toujours soutenu les religieuses du réseau Talitha Kum afin qu’elles puissent continuer à accompagner les survivantes de la traite des personnes et à prévenir ce phénomène, en sensibilisant les institutions et les citoyens.

«Par ses paroles et son exemple de vie, explique sr Gabriella Bottani, le Pape François nous encourage à accueillir avec courage, en nous rapprochant de lui, beaucoup de nos sœurs et frères exploités et blessés par la violence de la traite des personnes. Les exemples de réussite que nous avons recueillis sont peu nombreux par rapport à l’ampleur du problème. Ce sont des histoires de vie, des histoires de courage, de dénonciation, d’espoir, qui nous demandent instamment de continuer ensemble le long chemin vers la liberté et la promotion de la dignité de chaque personne».

Talitha Kum est né en 2009 du désir partagé de coordonner et renforcer les activités contre la traite promues par les femmes consacrées à travers les cinq continents. Ce «réseau des réseaux» est actuellement présent dans 92 pays. La première coordonnatrice officielle de Talitha Kum fut Sr Estrella Castalone, de 2010 à 2014. Sr Gabriella Bottani lui a succédé en 2015. 

 





Facebook Comments

Leave a Response